Maroc: Le comité scientifique pour la réouverture des frontières, sous conditions

Le Comité scientifique et technique de lutte contre le Covid-19 a recommandé la réouverture des frontières « dans les plus brefs délais« , compte tenu de l’ampleur des conséquences économiques, sociales et sanitaires résultant de la décision de fermeture prise par le gouvernement.

Le comité scientifique anti-covid a justifié cette recommandation par « la stabilisation de la situation épidémiologique au Maroc, malgré le pic qui s’étendra jusqu’à la mi-février« . Il en va de même pour le Comité scientifique de la vaccination anti-covid qui a appelé le gouvernement à ouvrir les frontières le plutôt possible.

Comme déclaré auparavant par Pr. Moulay Mustapha Ennaji, virologue et directeur du laboratoire de virologie à l’Université Hassan II de Casablanca, les scientifiques ont délivré leur recommandation, mais la décision reste un peu plus « politique« .

Dans ce contexte, Sid Afif, membre du comité scientifique de la vaccination, a déclaré que « le variant dominant aujourd’hui au Royaume, est Omicron avec 95 % des cas. De ce fait, les frontières devraient être rouvertes dès que possible afin d’accélérer la reprise de l’économie nationale affectée par la pandémie« .

Bien évidemment, l’ouverture des frontières dont parle le spécialiste n’est pas sans condition. Afif préconise d’ouvrir les frontières, mais en imposant un test PCR de moins de 48H avant l’heure du vol, en plus de la vaccination aux 3 doses du vaccin anti-covid. Selon lui, le Maroc a pu garder la situation épidémiologique sous contrôle grâce justement aux mesures strictes.

« Concilier l’équation de la santé, de l’économie et de la société est très difficile.  Mais il est nécessaire de prendre en compte les nouveaux développements lors de la prise de décision. Le secteur du tourisme, par exemple, connaît une crise étouffante (…) sans oublier la quarantaine qui  a causé des conséquences psychologiques pour les citoyens », a expliqué le spécialiste.

Selon un autre membre du Comité scientifique et technique de lutte contre le Covid-19, Said Moutawakil, « au Maroc, le débat sociétal et politique sur l’ouverture des frontières existe toujours entre toutes les parties officielles et non officielles. Mais les indicateurs épidémiologiques doivent être évoqués lors de la discussion« , dit-il.

En effet, Said Moutawakil a souligné dans une déclaration à Hespress que  » la situation épidémiologique est stable, sachant que nous avons atteint le pic. Mais dans les grandes villes, la pression persiste toujours sur les services de réanimation avec 120 cas critiques qui arrivent chaque jour dans les hôpitaux», en plus du risque «  d’augmentation des décès liés au Covid-19, qui va atteindre, dans les prochains jours, les 40 décès par jour ».

N’étant pas très pessimiste, ce membre du comité scientifique a tout de même souligné que « la fin de la pandémie est prévue au printemps, puisque nous allons coexister naturellement avec la maladie« .

Maroc: Le comité scientifique pour la réouverture des frontières, sous conditions Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page