CAN 2021 : La CAF ouvre une enquête après les incidents mortels au stade d’Olembe

Le Cameroun et la Confédération africaine de football ont ordonné une enquête sur la bousculade meurtrière de lundi soir dans un stade de la capitale camerounaise, Yaoundé.

Des supporters tentant d’entrer dans le stade d’Olembe pour assister à un match de la Coupe d’Afrique des Nations de football (AFCON) entre le Cameroun et les Comores ont maîtrisé des centaines de policiers et fait au moins 8 morts et 38 blessés.

« La CAF a pris connaissance des incidents survenus au stade d’Olembe, ce soir, 24 janvier 2022, pendant le match de la Coupe d’Afrique des Nations opposant le Cameroun, pays hôte, aux Comores. La CAF enquête actuellement sur la situation afin d’obtenir plus de détails sur ces incidents« , indique l’instance africaine dans un communiqué publié sur son site officiel.

“Le Président de la CAF, Patrice Motsepe, a dépêché le Secrétaire général, Veron Mosengo-Omba, au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé”, ajoute le communiqué.

Les autorités camerounaises affirment que six personnes sont mortes au stade tandis que deux autres sont décédées sur le chemin de l’hôpital.

Un porte-parole du gouvernement a déclaré dans un communiqué que sept des 38 supporters de football blessés étaient dans un état critique à l’hôpital central de Yaoundé.

Le ministre camerounais de la santé publique a rendu visite aux blessés dans les hôpitaux et a déclaré que le président Paul Biya avait ordonné que les victimes soient soignées gratuitement.

Le joueur de l’équipe nationale de football du Cameroun, Fai Collins, qui jouait le match de lundi soir, a déclaré que les joueurs étaient attristés par la mort.

« J’espère que les autorités prendront les différentes mesures qu’elles doivent prendre [pour que] la prochaine fois, cela ne se reproduise plus », a-t-il déclaré.

« Nos condoléances aux familles qui ont perdu [leurs membres]. C’est vraiment triste, c’est vraiment, vraiment triste« , a-t-il ajouté.

Le président Biya et la Confédération africaine de football ont ordonné des enquêtes distinctes pour déterminer la cause de la bousculade.

Le stade était autorisé à accueillir un maximum de 40 000 personnes, mais les autorités affirment qu’il y en avait environ 57 000 lors du match de lundi.

La semaine dernière, les autorités camerounaises ont déclaré que la participation des spectateurs était faible en raison de la pandémie et des réglementations exigeant une preuve de vaccination et un résultat de test négatif.

Pour aider à remplir les stades, le Cameroun a lancé une campagne pour que les supporters soient testés et vaccinés, plusieurs milliers de personnes obtenant le vaccin pour regarder la CAN, le plus grand tournoi de football d’Afrique.

Mais le ministère camerounais des sports et de l’éducation physique a déclaré que des milliers d’autres qui avaient refusé le vaccin avaient sauté des clôtures et pénétré de force dans les stades.

Le Cameroun accueille le tournoi de la Coupe d’Afrique des Nations de football malgré la pandémie en cours et les menaces des séparatistes de perturber les matchs. Le championnat a débuté le 9 janvier et se terminera le 6 février.

CAN 2021 : La CAF ouvre une enquête après les incidents mortels au stade d’Olembe Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page