Tensions en Ukraine: Les Occidentaux « pas d’accord » sur le retrait des diplomates

La communauté internationale ne partage pas la même vision de la situation en Ukraine face à la « menace » de la Russie. Alors que Washington a annoncé le retrait de son personnel diplomatique, l’Union européenne, estime qu’il ne faut pas « dramatiser » la situation.

Face à la détérioration de la situation sécuritaire en Ukraine, sous le coup de la menace russe, les Etats-Unis ont annoncé dimanche, le rappel des familles de ses diplomates, et lundi, la Grande-Bretagne a annoncé une mesure similaire.

« Nous pensons qu’une invasion russe (…) peut se produire à tout instant », a déclaré dimanche soir à la presse une haute responsable américaine.

Londres a annoncé non seulement le retrait des familles de ses diplomates mais aussi le personnel de son ambassade en Ukraine, justifiant cette mesure par une « menace croissante ».

« Certains membres du personnel de l’ambassade » et leurs proches « sont en train de se retirer de Kiev en réponse à la menace croissante de la Russie », selon le ministère britannique des Affaires étrangères qui a souligné que « l’ambassade britannique reste ouverte et continuera à mener ses tâches essentielles ».

L’Ukraine a répondu lundi à la mesure américaine en la jugeant « prématurée » et « excessive ». Mais les Occidentaux estiment que les intentions de la Russie sont de plus en plus claires. Ils l’accusent d’avoir
massé des dizaines de milliers de soldats à la frontière ukrainienne et de préparer une invasion imminente.

Cet épisode rappelle, une attitude similaire du régime russe qui avait annexé en 2014 la Crimée ukrainienne. Pour le moment, le Kremlin dément cette intention mais exige également, en s’estimant menacée, que les troupes de l’Otan présentes dans les pays voisins quittent ces territoires.

De son côté, l’Union européenne a annoncé lundi qu’elle ne voyait pas de raison de « dramatiser » les tensions entre l’Ukraine et la Russie, tout en appelant les Etats-Unis à éclaircir sa décision et à se concerter avec Bruxelles et l’informer s’il y a des éléments qu’elle ignore.

« Je pense qu’il ne faut pas dramatiser la situation et que nous devions quitter l’Ukraine, à moins que les Etats-Unis ne nous fournissent des informations qui justifient cette décision », a déclaré Josep Borrell avant un entretien en visioconférence avec le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, qui va « nous expliquer ».

« Nous n’avons pris aucune décision pour demander le départ des familles de nos diplomates d’Ukraine, à moins que Blinken ne nous fournisse des informations justifiant un tel mouvement », a ajouté le diplomate européen.

Lundi doit se tenir une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne, durant laquelle le chef de la diplomatie américaine doit intervenir pour expliquer la décision de Washington.

Tensions en Ukraine: Les Occidentaux « pas d’accord » sur le retrait des diplomates Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page