HACA : Latifa Akharbach insiste sur les valeurs démocratiques et des DH dans les contenus audiovisuels

Veiller au respect des valeurs démocratiques et des droits de l’homme dans les contenus audiovisuels est l’une des missions principales de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle, a souligné la présidente de la HACA, Latifa Akharbach, lors d’une réunion organisée par l’Institut Diplomatique, mercredi, en présence de 34 ambassadeurs et représentants des missions diplomatiques au Maroc. 

Crée en 2002, la HACA accorde depuis toujours une attention particulière à certains des principes démocratiques de base énoncés dans les engagements contenus dans les cahiers de charges des opérateurs audiovisuels publics et privés, a déclaré Latifa Akharbach, tels que le principe du respect de la dignité humaine et de la présomption d’innocence, le soutien de la culture de parité, en luttant contre les discours de haine et de discrimination, tout en préservant la vie privée et en protégeant le jeune public.

Lors de cette rencontre, la présidente de la HACA a confirmé que « le mandat et les travaux de la Haute Autorité en tant qu’institution indépendante chargée de légaliser la communication audiovisuelle, s’inscrivent dans le cadre général de la consolidation du fonctionnement démocratique de la société marocaine », notant que la création de la HACA en 2002 s’est inscrite dans le cadre des réformes politiques et institutionnelles qui ont concerné de nombreux domaines de la vie publique et la vie politique, comme la création d’un mécanisme de justice transitionnelle, le renforcement du système des droits de l’homme, le développement de la gouvernance sécuritaire, ou encore la réforme du Code la famille.

La responsable a ainsi expliqué que « la voie de la réforme dans le domaine de la communication audiovisuelle s’est manifestée en mettant fin au monopole de l’État sur les médias radio et télévision, et en libérant le secteur audiovisuel en l’ouvrant à l’initiative du privé ».

Dans cet évènement, Latifa Akharbash a présenté les principales caractéristiques du mandat constitutionnel de la HACA dans le domaine du respect de l’expression pluraliste des courants d’opinion et de pensée dans les chaînes de radio et de télévision, en soulignant la production normative et le processus de surveillance et de suivi des couvertures médiatiques réalisés par la HACA, à l’occasion des élections législatives du 8 septembre 2021.

Ainsi, la présidente de la HACA a consacré une partie de son intervention devant les représentants des corps diplomatiques, pour présenter les travaux de l’autorité dans le domaine de la coopération internationale, du renforcement des partenariats et de l’approfondissement des relations institutionnelles avec les instances Africaines, Asiatiques, d’Amérique latine et de la Méditerranée, dans le cadre de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Organisation de la coopération islamique.

En réponse aux questions des ambassadeurs et des représentants des missions diplomatiques, Latifa Akharbach a souligné les efforts déployés par l’Autorité pour établir une scène audiovisuelle pluraliste et diversifiée qui réponde aux exigences d’équité spatiale en ce qui concerne l’accès des citoyens aux services audiovisuels, dans le cadre d’une transition holistique caractérisée par de profondes transformations technologiques et professionnelles du système médiatique.

HACA : Latifa Akharbach insiste sur les valeurs démocratiques et des DH dans les contenus audiovisuels Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page