CAN 2021: La CAF confirme la victoire du Mali contre la Tunisie

La Confédération africaine de football (CAF) a confirmé ce jeudi le score (1-0) du mach ayant opposé le Mali à Tunisie, et qui avait suscité une vive polémique autour de l’arbitrage du Zambien, Janny Sikazwe.

Le comité exécutif de la CAF, réuni ce jeudi 13 janvier après le « scandale arbitral »,  a décidé de maintenir le score acquis sur le terrain.

Pour rappel, le coup de sifflet final du match Mali-Tunisie, mercredi à Limbé pour le compte de la première journée de la phase de groupes de la CAN 2021, a retenti alors qu’il restait deux minutes à jouer, provoquant la colère des Aigles du Carthage qui espéraient encore égaliser.

Le pourtant expérimenté arbitre zambien Janny Sikazwe avait déjà une première fois arrêté le match à la 85e minute, rendant déjà fou de rage le banc tunisien. Après avoir visiblement transformé ce coup de sifflet trop précoce en pause fraîcheur, l’arbitre a fait reprendre le match.

Mais il l’a arrêté pour de bon à quelques secondes de la fin de la 90e minute, avant même le début d’un hypothétique temps additionnel. Cette fois c’est toute la délégation tunisienne qui est devenue furieuse, le sélectionneur Mondher Kebaier agitant frénétiquement sa montre sous le nez des officiels. Le quatuor arbitral a dû sortir sous escorte de la sécurité face à la colère des Aigles de Carthage.

Dans une déclaration à l’AFP à l’issue du match, un responsable de la CAF a fait savoir que la rencontre aurait dû se terminer, à trois minutes de la fin, mais l’équipe tunisienne n’est pas retournée sur le terrain, ce qui a incité l’arbitre à y mettre un terme.

Ce même jeudi, des informations faisaient état d’une insolation dont Janny Sikazwe aurait été victime et qu’il aurait été conduit à l’hôpital directement après la rencontre.

CAN 2021: La CAF confirme la victoire du Mali contre la Tunisie Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page