Casablanca : La police administrative lutte contre l’occupation illégale de l’espace public

La maire de Casablanca, Nabila Rmili, a adressé ses instructions, en tant que chef de la police administrative pour lutter contre le phénomène de propagation de l’occupation du domaine public.

Nabila Rmili a appelé la police administrative à répondre rapidement aux plaintes des citoyens concernant l’occupation du domaine public, notamment le fait que certaines personnes érigent des barricades devant leurs maisons pour empêcher les voitures de stationner.

La maire a souligné la nécessité de lever les barricades et les obstacles que certains citoyens mettent devant leurs habitations, soulignant « l’importance de faire face à cette attaque, qui affecte le droit du citoyen ovale dans la rue ».

A l’heure où la police administrative de Casablanca s’est lancée dans cette campagne, les citoyens expriment le vœu qu’il ne s’agisse pas d’une campagne éphémère de campagne médiatique, à l’issue de laquelle les occupants du domaine public retrouveraient aussitôt leurs mauvaises habitudes.

Malgré cette campagne initiée par la mairie de la capitale économique du Royaume, les citoyens demandent au conseil d’organiser d’autres campagnes pour protéger le domaine public de l’occupation par certains cafés et magasins qui se trouvent sur le trottoir.

Des militants sur les réseaux sociaux ont appelé la mairie et les autorités locales à agir pour arrêter le phénomène dans les différents arrondissement de Casablanca, au lieu de le limiter aux parkings.

Les autorités de la wilaya de la région de Casablanca-Settat ont donné leurs instructions pour lancer des campagnes de lutte contre le phénomène de l’occupation du domaine public, mais ces campagnes se sont vite arrêtées.

La capitale économique est connue pour de nombreux citoyens qui érigent des barrières près de leur domicile, pour empêcher les autres de stationner devant eux.

Casablanca : La police administrative lutte contre l’occupation illégale de l’espace public Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page