CAN 2021 : L’arbitre qui a prématurément arrêté la rencontre Tunsie-Mali victime d’insolation

C’est une séquence qui a fait couler beaucoup d’encre. Le match de la Coupe d’Afrique des Nations entre la Tunisie et le Mali s’est terminé dans le chaos mercredi après que l’arbitre ait sifflé trop tôt. Une décision justifiée ce jeudi par le patron des arbitres, Essam Abdel-Fatah.

Le Mali s’est emparé des trois points lors de l’affrontement du groupe F mercredi contre la Tunisie, mais le résultat a été assombri par les décisions de l’arbitre.

L’officiel zambien Janny Sikazwe a d’abord sifflé à la 85e minute, ce qui a provoqué une réaction de colère des joueurs et du personnel d’entraîneurs tunisiens avant que l’officiel ne reconnaisse finalement son erreur.

Cependant, le différend ne s’est pas arrêté là car l’arbitre a repris le match mais a ensuite mis fin à la rencontre à la 89e, provoquant la colère de la délégation tunisienne qui a exigé que le match soit rejoué.

« L’arbitre a sifflé à la 85e minute à la 89e minute, c’est lunaire », a déclaré le sélectionneur tunisien Mondher Kebaier sur le site Internet de la CAN.

Selon RMC Sport, cette décision n’est pas anodine comme l’a expliqué Essam Abdel-Fatah aurait révélé à un journaliste sur place que Janny Sikazwe aurait été victime d’insolation et aurait été conduit à l’hôpital directement après la rencontre.

Le match avait déjà été rempli de controverses, les deux équipes se voyant infliger un penalty (Ibrahima Koné a marqué pour le Mali tandis que la Tunisie a raté), et un carton rouge a également été adressé à El Bilal Touré des Aigles de Carthage dans les phases finales, l’arbitre décidant de s’en tenir à sa décision initiale malgré le fait que VAR lui ait demandé de la revoir.

CAN 2021 : L’arbitre qui a prématurément arrêté la rencontre Tunsie-Mali victime d’insolation Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page