Le Maroc accepte de nommer l’ambassadeur allemand et Berlin salue le nouveau partenariat

Après plusieurs mois de crise diplomatique entre Rabat et Berlin sur fond de profonds désaccords et de gestes perçus comme des inimitiés, les deux capitales ont tourné la page avec l’arrivée du nouveau gouvernement d’Olaf Scholz qui succède à Angela Merkel.

L’Allemagne avec ce nouveau gouvernement a fait du rétablissement des relations avec le Royaume du Maroc, une priorité. « Nous avons été ravis d’avoir reçu l’approbation de l’ambassadeur Thomas Peter Zahneisen », a indiqué l’ambassade d’Allemagne dans une déclaration à Hespress.

Zahneisen pourrait faire partie d’une liste de nouveaux ambassadeurs qui devrait présenter leurs lettres de créance au Roi Mohammed VI. Par ailleurs, l’ambassadrice du Maroc en Allemagne, Zohour Alaoui, pourrait également rejoindre son poste à Berlin dans les prochains jours.

« Le nouveau gouvernement fédéral allemand a travaillé ces dernières semaines sur de nouvelles nominations à des postes diplomatiques importants. Pour cette raison, une nouvelle demande d’accréditation sera soumise pour pourvoir prochainement le poste d’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne auprès du Royaume du Maroc », a ajouté l’ambassade.

En effet, la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock a décidé, au vu des nouveaux développements, de proposer un nouveau nom. Il s’agira d’une personne en qui elle a personnellement une grande confiance. Berlin a proposé ce changement dimanche dernier à Rabat, et le Maroc a accepté cette nouvelle étape. Il est prévu que l’Allemagne annonce un nouveau nom au cours des deux prochains jours. Le nouvel ambassadeur devra rétablir le partenariat stratégique entre les deux pays.

La diplomatie allemande a ajouté que « du point de vue du gouvernement fédéral allemand, il est dans l’intérêt à la fois de l’Allemagne et du Royaume du Maroc que les relations élargies et bonnes se poursuivent dans tous les domaines et qu’ils retournent à leur époque précédente avant mars de l’année dernière ».

Elle a estimé qu’« en communiquant dans un esprit de partenariat et de respect les uns envers les autres, nous sommes convaincus que les tensions qui ont surgi seront levées, en misant sur les points communs ».

La notion de « respect » et souvent revenue dans les réponses et les attentes de la partie marocaine lorsque les relations entre les deux pays étaient au plus bas. L’ambassade a en ce sens, salué la volonté du Royaume du Maroc de rouvrir les canaux de communication directe et de revenir à des relations diplomatiques complètes.

Elle a souligné que cette décision des autorités marocaines est « le meilleur moyen de lever tout malentendu » entre les deux pays.

Si la crise entre le Maroc et l’Allemagne est dépassée, les relations ne sont toujours pas au beau fixe et les deux parties devraient continuer à travailler à supprimer et corriger les malentendus.

A l’occasion du Nouvel An 2022, le roi Mohammed VI a reçu un message du président allemand Frank Walter Steinmeier, selon un communiqué de Cour royale mercredi dernier.

Dans ce message, le président Steinmeier a invité le roi Mohammed VI à effectuer une « visite d’Etat en Allemagne », afin « d’établir un nouveau partenariat entre les deux pays ».

Sur la question du Sahara marocain, Steinmeier a souligné dans sa lettre au roi Mohammed VI que l’Allemagne « considère le plan d’autonomie présenté en 2007 comme des efforts sérieux et crédibles du Maroc et une bonne base pour parvenir à un accord » pour résoudre ce différend régional.

Il a également évoqué « le soutien de l’Allemagne, depuis de nombreuses années, au processus des Nations Unies pour une solution politique juste, durable et acceptable pour toutes les parties » et de souligner « la grande contribution » du Maroc « à la stabilité et au développement durable dans la région ».

Le Maroc accepte de nommer l’ambassadeur allemand et Berlin salue le nouveau partenariat Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page