La présentation du Manifeste de l’indépendance : un inaltérable symbole dans l’histoire du Royaume

Le 78ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l’indépendance, le 11 janvier 1944, célébrée mardi au Maroc, constitue un événement historique qui restera à jamais gravé dans la mémoire collective du peuple marocain, de par son importance sur la voie de la lutte pour l’indépendance et la liberté.

Cet épisode glorieux de la libération nationale est un moment charnière de la lutte pour la liberté ayant déclenché la phase de revendication publique de l’indépendance et de la souveraineté nationale.

Aboutissement de plusieurs évènements nationaux et internationaux et des années de résistance armée et politique, ce document remarquable, fruit d’un pacte entre le Sultan feu Mohammed V et les leaders de la résistance, représente une étape phare dans la trajectoire de la lutte nationale.

En effet, l’histoire de la lutte nationale pour l’indépendance est parsemée de moments décisifs, à l’image du soulèvement contre le « Dahir berbère » de 1930 et de la présentation par le comité d’action marocain, noyau du mouvement national, d’un plan de réformes au gouvernement français en 1934 et en 1936.

Le contexte international était, lui, marqué par le déclenchement de la seconde guerre mondiale et l’émergence d’appels à la décolonisation avec la publication de la Charte de l’Atlantique de 1941, un document regroupant une série de principes devant servir au maintien de la paix et de la sécurité internationales.

La rencontre en 1943, entre le Sultan feu Mohammed V et le président américain à l’époque, Franklin D. Roosevelt, en marge de la conférence d’Anfa à Casablanca, qui réunissait les leaders du camp des alliés durant la deuxième guerre mondiale, a doté le mouvement national d’une assurance inébranlable, réalisant, à ce moment, que le Maroc a gagné un allié majeur pour l’indépendance.

C’est dans ces circonstances que 67 figures de proue de la résistance marocaine, dont une femme ont signé ce manifeste, en concertation avec le Sultan feu Mohammed V, réclamant l’indépendance du Maroc. Le document a été présenté par la suite aux autorités coloniales et aux représentations des trois puissances (États-Unis, Grande-Bretagne et Ex-Union soviétique).

Ce document inédit, qui s’ouvre par un préambule d’arguments, étale les revendications du mouvement national, appelant à l’unité et l’indépendance du Maroc et à des négociations avec les pays concernés et sollicitant, outre l’adhésion du Maroc à la Charte de l’Atlantique et sa participation à la Conférence de la paix.

Cette action courageuse a porté un coup de massue à la politique d’occupation franco-espagnole, surtout que ce document est venu en association avec une série d’importantes positions qui ont montré une forte cohésion entre le peuple et le Trône.

La célébration de cet événement historique est l’occasion de rappeler aux jeunes générations, près de huit décennies après, les étapes par lesquelles est passé le processus d’indépendance de leur pays, mais surtout de mettre en avant les sacrifices des hommes et femmes du mouvement de la résistance nationale pour la libération de la patrie.

La commémoration de cet événement symbolise l’attachement des Marocains à leur histoire de libération et une reconnaissance des énormes sacrifices consentis par le glorieux Trône Alaouite et le peuple marocain qui ont réussi à ployer les ambitions perfides du colonisateur dans l’ultime but de recouvrer l’indépendance.

La présentation du Manifeste de l’indépendance : un inaltérable symbole dans l’histoire du Royaume Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page