CAN 2022 : L’Espagne prépare un sale coup au Maroc dans le dossier Abde Ezzalzouli 

Convoqué par Vahid Halilhdozic pour prendre part à la Coupe d’Afrique qui se jouera au Cameroun du 9 janvier au 6 février, Abde Ezzalzouli, est également très suivi par la Fédération espagnole, qui espère que le jeune joueur du FC Barcelone refusera l’appel du Maroc.

Comme le rapporte beIN Sports , la Fédération royale espagnole de football  ( RFEF ) fait pression sur Abde pour qu’il n’accepte pas l’ invitation du Maroc à participer à la Coupe d’Afrique  avec la promesse de le convoquer à l’avenir avec l’équipe espagnole senior.

A 20 ans, l’ailier du Barça né dans la ville de Beni Mellal le 17 décembre 2001 n’a pas encore fait ses débuts au Maroc.

Depuis l’arrivée de Xavi Hernandez à la tête du FC Barcelone, la star marocaine a livré des performances accrocheuses le plaçant comme un joueur clé du club espagnol.

Après les récentes performances avec les matchs du club catalan, la presse espagnole a lancé une campagne féroce faisant pression sur le joueur pour qu’il représente l’équipe de football espagnole.

Pourtant, Ezzalzouli semble déterminé à représenter l’équipe nationale marocaine et à briller lors de la prochaine CAN qui verra le Maroc affronter de puissants adversaires.

«J’ai parlé avec Ezzalzouli au téléphone ces derniers temps et lui ai dit des mots encourageants. Il est très fier de porter le maillot marocain », a déclaré Halilodzic lors de la conférence de presse du 23 décembre.

Le cas Munir El Haddadi 

En attendant de voir ce qu’Abde décide de faire, si l’invitation marocaine est acceptée ou non, il y a un cas précédent pour un autre joueur qui jouait également pour le Barça à l’époque. Il s’agit de Munir El Haddadi , qui a fait ses débuts le 8 septembre 2014 avec l’équipe senior espagnole sous Vicente del Bosque lors d’un match contre la Macédoine .

El Haddadi avait joué 13 minutes pour la sélection espagnole, avant d’exprimer son envie à de nombreuses reprises de porter le maillot des Lions de l’Atlas.

Malgré le fait qu’après ce match il n’ait pas été rappelé par la Roja, Munir a pu jouer pour le Maroc après que la FIFA a modifié son règlement en mars dernier et a autorisé les joueurs de moins de 21 ans qui avaient joué moins de cinq matchs avec un pays d’en choisir un autre.

CAN 2022 : L’Espagne prépare un sale coup au Maroc dans le dossier Abde Ezzalzouli  Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page