Un an après l’accord Maroc-USA-Israel, voici le bilan

Un an après l’accord tripartite Maroc-USA-Israël, qui a consacré le reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara et le retour des relations diplomatiques entre le royaume et Israël, les trois pays ont avancé dans leur partenariat et de nouveaux horizons se dessinent pour eux. Voici le bilan de la première année.

Alors que Rabat, Washington et Israël, ont célébré le premier anniversaire de leur commun accord qui a donné un nouveau souffle à la paix dans la région MENA (Moyen Orient et Afrique du Nord), les causes et les intérêts de chacun des pays ont enregistré des développements considérables.

Maroc Israël

Le rétablissement des relations entre le Royaume du Maroc et Israël a permis la signature de 12 accords couvrant plusieurs domaines allant de la sécurité à l’éducation et la science, la réouverture des bureaux de liaison entre Rabat et Tel Aviv, et de nouvelles opportunités d’affaires ont été créées, comme la création du Conseil des entreprises maroco-israélien et de la Chambre de commerce et d’industrie maroco-israélienne.

En un an, le coopération entre les deux pays a engendré plus de 30 partenariats dans les secteurs de la technologie, de l’agriculture, de l’eau, des textiles, de la santé et des énergies renouvelables et des discussions sont en cours pour collaborer sur des projets de dessalement de l’eau dont Israël est connu pour être le leader mondial.

En outre, en 2021, a eu lieu le lancement des directs entre le Maroc et Israël, et l’arrivée de touristes israéliens au Royaume du Maroc a contribué à aider le secteur du tourisme lourdement impacté par les restrictions liées à la pandémie du coronavirus.

Ces touristes israéliens sont pour la plupart des Marocains d’origine, dont le nombre atteint au moins 1 million. L’ouverture de lignes aériennes directes via 10 vols par semaine va permettre à des milliers de Juifs marocains de renouer avec leurs racines, leur héritage culturel, et de raviver les liens de la communauté juive marocaine avec leurs pays d’origine et avec la monarchie marocaine qui les a toujours protégés.

Les deux pays comptent fructifier leur partenariat basé sur la paix, l’amitié et la promotion de la stabilité et faire évoluer leur coopération en un partenariat stratégique multiforme touchant le champ politique, l’économie, l’éducation, la sécurité…

Maroc Etats-Unis

Entre les Etats-Unis et le Maroc, ce sont des relations aussi vieilles que l’histoire des Etats-Unis, puisque le royaume du Maroc a été le premier pays a reconnaitre les Etats-Unis comme Etat indépendant.

Face à cette relation spéciale qui s’inscrit dans le temps et du partenariat et de l’amitié entre les deux pays, les Etats-Unis ont reconnu à leur tour la souveraineté du Maroc sur son Sahara, en faisant un pas important dans le règlement définitif de ce conflit régional qui n’a que trop duré et qui a longtemps souffert du statut quo et du manque de courage dans la prise de décisions.

Les Etats-Unis ont adopté une nouvelle carte du Royaume du Maroc qui comprend le Sahara marocain et ont reconnu que plan d’autonomie proposé par le Maroc, est une solution sérieuse, crédible et réaliste à même de ramener la paix dans la région et mettre fin définitivement à ce conflit régional factice.

Cette année, les deux pays ont repris les manœuvres de l’African Lion après leur annulation en 2020 à cause du coronavirus, et ont également célébré les 200 ans de l’amitié maroco-américaine et les 15 ans de la signature de l’Accord de libre-échange, qui est, jusqu’à aujourd’hui, le seul accord de ce genre signé par les Etats-Unis avec un pays d’Afrique.

Le partenariat entre le Maroc et les Etats-Unis est multidimensionnel et surtout solide, au service des intérêts communs et qui place la paix, la sécurité et la prospérité dans la région, parmi ses priorités. En ce sens, Washington, de toutes les administrations confondues ont toujours loué le rôle central et capital du Maroc dans la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient face aux défis sécuritaires et ont toujours aidé militairement le Maroc à protéger ses frontières et ses côtes.

Un an après l’accord Maroc-USA-Israel, voici le bilan Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page