Espagne: Au moins 400.000 actes de violences sexuelles enregistrés par an

L’Espagne enregistre près de 400 000 actes de violence sexuelle en un an et seulement 5% des agressions finissent par être condamnées par la justice, indique un rapport sur les violences sexuelles commandé par le ministère espagnol de l’Intérieur. Les femmes sont toujours les plus touchées et 1 femme sur 45 risque de subir une violence sexuelle au cours d’une année en Espagne.

Selon une vaste étude menée par l’Université de Barcelone et commandée par le ministère de l’Intérieur, l’Espagne connaitrait pas moins de 400.000 actes de violences sexuelles en tous genre par an, et seuls 2% de ces comportements n’est révélée, soit seulement la partie la plus connue, lorsque ces  violences sont des agressions sexuelles ou lorsqu’elles conduisent à la mort de la victime.

Le rapport estime que ce genre d’acte « est toujours ou presque toujours découvert par la police », dans les sociétés actuelles, bien que « tous ne soient pas résolus (…) parce que des preuves décisives ne sont pas trouvées ».

Le rapport qui se base sur des données de 2018 et 2019, étudiées par le Group for Advanced Études sur la violence de l’Université de Barcelone, a révélé des informations édifiantes sur l’ampleur du phénomène de violences sexuelles en Espagne, qui touchent en grande partie les mineurs dans le pays.

Les agressions contre et entre mineurs en hausse

En effet, 25% des agressions sexuelles non consensuelles, soit 100.000 par an, ont lieu contre des mineurs, et comprennent des attouchements, des insultes, des menaces de viols… Le rapport explique que les abus sexuels, touchent généralement 15 % des mineurs « avec une plus grande surreprésentation des filles que des garçons entre 6 et 15 ans ».

Il note par ailleurs une augmentation des plaintes depuis que « plus de cybercrimes sont connus » et plus de cas dans lesquels des adolescents sont impliqués, a déclaré Juan José López, chef du domaine d’analyse de la violence de genre au ministère de l’Intérieur.

L’utilisation des réseaux sociaux, sans contrôle parental, et l’exposition des mineurs, les rends vulnérables devant des prédateurs sexuels ou même entre adolescents.

Le responsable au sein du ministère espagnol de l’Intérieur a expliqué à ce titre une augmentation des délits sexuels chez les adolescents notamment à cause de la modification de la loi sur le consentement sexuel qui est passé de 13 ans à 16 ans en 2015.

5% des agressions sexuelles sont condamnées en Espagne

L’étude qui se base sur un travail d’analyse empirique et une estimation quantitative des comportement sexuels violents et non consensuels, démontre en outre qu’en Espagne, qu’il existe 350.000 victimes par an.

Ces actes sont commis par près de 235 000 personnes, chaque année dans le pays, ce qui signifie que ces agresseurs peuvent avoir plusieurs victimes, et des fois en groupe et récidivent.

Par ailleurs, 15% des violences sexuelles, concernent des hommes, des mineurs dans la plupart des cas, souligne le rapport. Mais évidemment, ce sont les femmes et les jeunes filles qui accaparent la plus grande proportion des victimes de violences sexuelles.

L’étude indique en ce sens, qu’en Espagne 1 femme sur 45 risque de subir un acte de violence sexuelles au cours d’une année, et 1 mineur sur 60 est concerné. Pourtant, il n’existe qu’une probabilité de 5% pour qu’un individu ayant commis un crime sexuel soit arrêté, reconnu coupable et condamné à la prison ou à une autre peine.

Espagne: Au moins 400.000 actes de violences sexuelles enregistrés par an Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page