Variant Omicron: Les USA annoncent un premier décès

Les Etats Unis ont annoncé, mardi, un premier décès dû au nouveau variant de Covid-19, Omicron. Il s’agit d’un homme (50 ans) du Texas qui n’a pas été vacciné contre le coronavirus qu’il avait déjà contracté auparavant, ont annoncé les autorités sanitaires du comté de Harris.

Les mêmes sources, citées par CNN, ont précisé que « l’individu était plus à risque de complications graves de Covid-19 en raison de son statut non vacciné et avait des problèmes de santé sous-jacents ».

La nouvelle souche du coronavirus est désormais dominante aux Etats Unis, avec 92% des cas concentrés dans les Etats de New York et du New Jersey.

Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), 73% des cas détectés durant la semaine du 12 au 18 décembre aux Etats Unis sont ceux d’Omicron contre 7,9% seulement pour Delta.

Face à cette situation, les autorités sanitaires américaines ont exhorté à nouveau les citoyens à se faire vacciner en recevant une troisième dose, alors que le nombre de décès causés par le coronavirus vient d’atteindre les 800.000 cas.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le variant Omicron, qui se propage plus vite que le variant Delta, provoquerait des symptômes moins sévères.

A la date du 9 décembre, Omicron a été recensé dans 63 pays des six régions de l’OMS, qui indique que la menace globale posée par ce nouveau variant dépend en grande partie de son degré de transmissibilité.

Il dépend également de l’efficacité des vaccins et de l’infection préalable à protéger contre l’infection, la transmission, la maladie clinique et le décès, mais aussi de la virulence d’Omicron par rapport aux autres variants.

Variant Omicron: Les USA annoncent un premier décès Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page