Younès Belhanda refuse de jouer pour le Maroc sous Vahid Halilhodžić

C’est là encore une déclaration fracassante de l’international marocain, Younès Belhanda. Dans une sortie médiatique bouillonnante comme il en a le secret (et l’habitude), le sociétaire du club turc, Adana Demirspor, a assuré qu’il refuserait de jouer pour les lions de l’Atlas, tant qu’ils sont coachés par Vahid Halilhodžić. 

« Même s’il me rappelle, je n’irai pas. Tant qu’il sera sélectionneur, c’est mort. Il y a eu une cassure, il ne m’a pas respecté alors que sportivement, mes performances en club étaient bonnes », a-t-il asséné dans un entretien fleuve à So Foot.

Visiblement très remonté contre le technicien bosniaque, Belhanda a expliqué: «  (…) J’ai fait douze ans en sélection nationale, je suis là depuis le début. Je ne suis pas un mec recyclé qui, par exemple, choisit d’abord l’Espagne, puis le Maroc. J’aurais pu choisir la France et je ne l’ai pas fait par amour pour ce pays. Je suis quelqu’un de vrai, j’ai fait les pires déplacements. Lorsqu’il fallait se rendre en Centrafrique ou en Gambie, j’étais là ».

Revenant sur les raisons de sa « brouille » avec le sélectionneur national, le champion de France 2012 précise: « Quand il m’a convoqué à ses débuts (en 2019, NDLR), j’avais une douleur au dos et j’ai fait une IRM qui a confirmé ma blessure. On en a discuté dès son arrivée, il m’a demandé de bien me soigner, et ça s’est bien passé. Par la suite, j’apprends qu’un kiné qui était avec la sélection marocaine depuis vingt ans a été relégué avec les équipes de jeunes parce que, soi-disant, il serait trop proche des joueurs et qu’il faudrait y faire attention ».

Mon problème, poursuit-il, « c’est que je veux toujours faire le justicier pour les autres, alors que personne ne le fait pour moi. Je suis donc parti voir Vahid pour lui dire que ce n’était pas correct de dégager le kiné de cette manière, ça fait 20 ans qu’il est en équipe nationale. Je n’ai rien fait de mal, je suis légitime pour parler, surtout que je l’ai fait avec respect. Il m’a dit que sa décision était prise et qu’il allait le remplacer ».

Et de conclure: « Pour moi, c’est cette prise de position qui m’a coûté ma place. Il a dû se dire : « Belhanda a trop de caractère, il va me casser les …  ».

Younès Belhanda refuse de jouer pour le Maroc sous Vahid Halilhodžić Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page