« Un événement annulé vaut mieux qu’une vie annulée » : L’OMS met en garde face au danger d’Omicron

A l’approche des fêtes de fin d’année, le variant Omicron est plus présent que jamais. Pour éviter toute propagation rapide et indésirable, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a mis en garde le monde face au danger de la nouvelle souche durant cette période. 

« Un événement annulé vaut mieux qu’une vie annulée », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus. Le chef de l’ Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que les festivités des fêtes entraîneraient dans de nombreux endroits « une augmentation des cas, des systèmes de santé submergés et davantage de décès » et a exhorté les gens à reporter les rassemblements.

Tedros a déclaré que le variant Omicron se propageait plus rapidement que le variant Delta et provoquait des infections chez les personnes déjà vaccinées ou qui se sont remises de la maladie du Covid-19.

« Il existe maintenant des preuves cohérentes qu’Omicron se propage beaucoup plus rapidement que la variante Delta. Et il est plus probable que les personnes vaccinées ou guéries de Covid-19 soient infectées ou réinfectées », a déclaré Tedros.

Les responsables de l’OMS ont toutefois déclaré que d’autres formes de vaccinations immunitaires peuvent prévenir l’infection et la maladie. Bien que les défenses immunitaires de certaines actions aient été affaiblies, il y a eu de l’espoir que les lymphocytes T, le deuxième pilier d’une réponse immunitaire, puissent prévenir une maladie grave en attaquant les cellules humaines infectées.

Tedros a également déclaré que la pandémie pourrait prendre fin en 2022, si 70 % de la population de chaque pays du monde était vaccinée d’ici le milieu de l’année prochaine.

Partageant le même avis que l’OMS, le gouvernement marocain a déjà pris les devants, en mettant en place plusieurs mesures pour la nuit du Nouvel An, du 31 décembre au 1er janvier, à savoir l’interdiction de toutes les célébrations du Nouvel An, l’interdiction d’organiser des soirées et programmes spéciaux dans les hôtels, restaurants et établissements touristiques.

Il s’agit également de la fermeture des restaurants et des cafés à 23h30, et du couvre-feu nocturne dans la nuit du Nouvel An de 00h00 à 06h00.

L’OMS a qualifié Omicron de « variant préoccupant » pour la première fois le 26 novembre. Alors que l’Afrique du sud a annoncé avoir retrouvé ce nouveau variant sur son sol, en l’espace de quelques heures, plusieurs pays ont annoncé la fermeture de leur espace aérien aux vols en provenance de ce pays ainsi que d’autres d’Afrique australe.

En cause, la rapidité avec laquelle les nouveaux cas porteurs de ce variant se déclarent dans le monde, notamment en Afrique du sud qui se rapproche de la barre des 10.000 cas par jour. A ce jour, des cas ont été enregistrés au Canada, au Royaume-Uni, en Allemagne, au Pays-Bas… et des cas probables en Suisse et en France.

« Un événement annulé vaut mieux qu’une vie annulée » : L’OMS met en garde face au danger d’Omicron Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page