Quand des fake news du polisario tentent de dénaturer la visite d’un diplomate US au Sahara 

Des éléments soutenant les séparatistes du front polisario ont tenté de dénaturer la visite d’un responsable de l’ambassade américaine à Rabat dans les villes du sud marocaines. L’ambassade américaine leur a coupé l’herbe sous le pied en publiant une mise au point.

Après avoir pris connaissance d’une visite normale, et sans enjeu politique, d’un responsable au sein de l’ambassade des Etats-Unis, dans deux villes du sud marocain, à savoir Dakhla et Laâyoune, des membres soutenant les séparatistes ont profité de l’occasion pour faire leur propagande séparatiste et propager des fake news.

Ces derniers ont profité d’une rencontre entre le conseiller politique américain avec Aminatou Haidar, cheffe de l’ »Instance sahraouie contre l’occupation marocaine (ISACOM) », une organisation qui prétend défendre les droits humains, pour donner l’impression qu’il s’agit d’une rencontre de grande importance.

Les sites affiliés au polisario, et soutenus par des supports d’information algériens, se sont lancés dans la propagande anti-marocaine en tentant de promouvoir l’idée que les Etats-Unis adhéreraient à leur thèse séparatiste, sauf que l’ambassade américaine à Rabat, a démenti ces allégations.

Dans une mise au point de l’ambassade américaine à Rabat, obtenue par Hespress, il est souligné que David Fischer, le conseiller politique qui s’est rendu dans les villes de Laâyoune et de Dakhla, cette semaine, a rencontré des élus locaux, des hommes d’affaires, des organisations de la société civile, et des représentants de la mission Minurso.

L’ambassade des États-Unis a précisé que le personnel de l’ambassade se rend régulièrement dans les provinces du sud pour tenir des réunions de contact et pour se renseigner sur les développements politiques, économiques et culturels locaux et qu’il s’agissait d’une visite tout à fait normale.

Le conseiller politique américain, accompagné d’une délégation américaine, a rencontré Ynja Khattat, le président de la région Dakhla Oued Eddahab, pour s’enquérir de la situation économique et sociale de la région ainsi que des différents projets et investissements en cours. Avant Dakhla, David Fischer, avait rencontré le maire de la ville de Laâyoune, Hamdi Ould Errachid.

En octobre dernier, des membres de l’ambassade américaine avaient fait une visite similaire dans les provinces marocaines du sud où ils avaient rencontré les représentants du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et une organisation pro-séparatiste.

Il s’agissait du président de la Commission régionale de Laâyoune -Sakia Al Hamra du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Taoufik Berdigi, et Ali Salem Tamek, membre du bureau exécutif du Collectif des défenseurs sahraouis des droits humains au Sahara (CODESA).

Quand des fake news du polisario tentent de dénaturer la visite d’un diplomate US au Sahara  Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page