Le Royaume-Uni enregistre son premier décès dû à Omicron

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé, lundi, un premier cas de décès dû au variant Omicron dans son pays. La Grande-Bretagne est actuellement lourdement touchée par une nouvelle vague du coronavirus. 

« Malheureusement, Omicron génère des hospitalisations et il a été confirmé qu’au moins un patient est décédé (après sa contamination) au variant Omicron », a annoncé Boris Johnson, lors d’une visite d’un centre de vaccination à Londres.

Le pays est l’un des plus durement affectés par la crise sanitaire due au coronavirus avec une moyenne de 50.000 infections quotidiennes, et 146.000 morts au total depuis le début de la pandémie.

Face à cette situation, le pays a décrété plusieurs restrictions sanitaires pour éviter de faire s’écrouler le système hospitalier. Parmi les mesures phares, figurent le retour au télétravail, le pass sanitaire et une campagne renforcé pour la vaccination, seule option garantissant un fléchissement de la courbe des infections selon le Premier ministre.

« Nous sommes un grand pays. Nous avons les vaccins pour protéger notre peuple. Alors faisons-le. Soyons boostés maintenant. Soyez boosté maintenant pour vous-même, pour vos amis et votre famille. Soyez boosté maintenant pour protéger notre NHS (système hospitalier), nos libertés et notre mode de vie », a tweeté dimanche soir le Premier ministre britannique.

Le Royaume-Uni enregistre son premier décès dû à Omicron Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page