Aït Taleb appelle à conjuguer les efforts pour renforcer le système de protection sociale

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb a appelé, vendredi soir à Casablanca, a conjuguer les efforts pour renforcer le système national de protection sociale, conformément aux Hautes directives du Roi Mohammed VI.

« Nous sommes confrontés à de grands défis qui nécessitent un système de santé flexible », a indiqué le ministre dans une intervention à distance, prononcée lors de l’inauguration officielle du 37ème Congrès Médical National hybride et des 1ères Rencontres Médicales Maroco-Libyennes, appelant à conjuguer les efforts et à déployer tous les moyens du secteur public et privé dans le cadre de la coordination et du développement du partenariat afin de renforcer le système national de protection sociale conformément aux Hautes directives du Roi Mohammed VI.

À cette occasion, il a noté que ce conclave est consacré à des thèmes d’actualité, notamment le chantier royal de la protection sociale qui vient en application des hautes orientations royales contenues dans les discours royaux de la Fête du Trône et de l’ouverture de l’actuelle législature.

Loi-cadre relative à la protection sociale a été élaborée dans un contexte national et mondial très particulier de lutte contre la pandémie de coronavirus, a rappelé le ministre, notant que grâce à la volonté royale, le Royaume a réussi, à la faveur de la cohésion sociale et la mobilisation de tous les intervenants, à faire face à cette pandémie.

Selon le ministre, le Royaume considère la généralisation de la couverture sociale comme une porte d’entrée « essentielle et indispensable » pour la promotion de l’élément humain comme maillon fondamental du développement et de la construction d’une société où prévaut la justice sociale et spatiale.

Il a relevé que sous les Hautes directives royales, le pays a fait de grands progrès dans la construction d’un système solide qui offre une protection sociale à une très large population et est en mesure de réduire les risques économiques et sociaux, en particulier pour les catégories les plus vulnérables.

Khalid Ait Taleb a expliqué que la logique de la généralisation de la protection sociale repose sur les principes de solidarité dans ses dimensions sociales et territoriales, de non discrimination dans l’accès au service de la protection sociale, d’anticipation fondée sur l’évaluation périodique des efforts des parties concernées par la protection sociale et de participation de tous les intervenants.

À terme, ce chantier devra permettre la généralisation de la couverture médicale obligatoire pour couvrir vers la fin 2022, 22 millions de population supplémentaire, la généralisation des allocations familiales en intégrant des indemnités liées à l’enfance pour arriver à 7 millions au cours des années 2023-2024, l’élargissement des assiettes des affiliées de régimes de retraite pour intégrer vers fin 2025, 5 millions de la population active qui n’ont actuellement aucune couverture liée à la retraite et la généralisation des indemnités liées aux pertes d’emploi pour qu’il soit généralisé afin de couvrir à fin 2025 toutes les personnes ayant un emploi stable.

La loi cadre prévoit de réformer le système national de santé, a encore souligné le ministre, notant que cette refonte repose sur quatre piliers, à savoir la mise à niveau de l’offre de soin, la revalorisation des ressources humaines, la mise en place d’une nouvelle gouvernance pour le système de santé et l’instauration d’un système d’information intégré.

Pour sa part, le président de la Société marocaine des sciences médicales, Dr Moulay Saïd Afif a indiqué que le placement de cette grand-messe sous le Haut patronage du Roi constitue une source de fierté pour le personnel médical, qui est toujours entouré par la Haute sollicitude du Souverain.

Il a saisi cette occasion pour mettre en avant les relations entre le Maroc et la Libye, affirmant que les 1ères Rencontres Médicales Maroco-Libyennes sont une première étape d’une collaboration fructueuse et d’un échange important dans le domaine médical entre les médecins marocains et libyens.

Les principales thématiques au programme de cette rencontre scientifique sont axées sur la protection sociale, les soins de santé primaire et le secteur santé dans le nouveau modèle de développement.

Des ateliers portant sur les règles de prescription d’une ordonnance médicale, la néonatalogie, les hépatites virales ainsi qu’un symposium grippe et un symposium asthme, figurent aussi au menu de cette grand-messe médico-scientifique.

Aït Taleb appelle à conjuguer les efforts pour renforcer le système de protection sociale Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page