JO Pékin 2022 : Royaume-Uni, Canada, Etats-Unis … Boycotts diplomatiques en masse

Les boycotts diplomatiques des Jeux olympiques d’hiver de Pékin se poursuivent. L’Australie, le Royaume-Uni et le Canada rejoignent États-Unis et n’assisteront pas à la compétition, ont annoncé les nations concernées.

En Australie, puis au Royaume-Uni et au Canada, les gouvernements ont annoncé leur refus d’envoyer des officiels aux Jeux d’hiver qui se dérouleront du 4 au 20 février. Le mouvement contre la Chine a commencé aux États-Unis lundi.

Ces pays sont des alliés diplomatiques de longue date qui veulent attirer l’attention sur le bilan de la Chine en matière de droits de l’homme, et en particulier sur le traitement de son peuple ouïghour à majorité musulmane que certains qualifient de génocide. Cependant, les pays qui ont annoncé des boycotts autorisent toujours leurs athlètes à concourir.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à Sydney, le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré que le gouvernement garderait ses représentants officiels à la maison, bien que les athlètes australiens assisteront toujours aux Jeux en février. Morrison a déclaré que « les violations des droits de l’homme et les problèmes au Xinjiang » faisaient partie des préoccupations soulevées par le gouvernement australien auprès de Pékin.

« Je suis très heureux de parler au gouvernement chinois de ces problèmes, et il n’y a eu aucun obstacle à ce que cela se produise de notre côté, mais le gouvernement chinois n’a toujours pas saisi ces opportunités pour nous rencontrer sur ces problèmes », a-t-il déclaré.

L’Australie a été rejointe plus tard mercredi par le Royaume-Uni et le Canada, qui ont déclaré que leurs diplomates et responsables n’assisteront pas aux Jeux.

« Il y aura effectivement un boycott diplomatique (…) il y aura un boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver à Pékin. Aucun ministre n’est attendu », a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson à la Chambre des communes.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé un boycott diplomatique des Jeux et s’est dit « extrêmement préoccupé par les violations répétées des droits humains par le gouvernement chinois ».

Pendant des mois, des militants ont appelé au boycott des Jeux en raison des violations des droits humains commises par le gouvernement chinois au Xinjiang et au Tibet et sa répression politique à Hong Kong.

Pékin a été accusé par les États-Unis et d’autres pays occidentaux d’avoir emprisonné plus d’un million de Ouïghours à majorité musulmane dans des centres de détention du Xinjiang, où certains anciens détenus affirment avoir été torturés, violés ou stérilisés de force.
Pékin nie les allégations, affirmant que les camps sont des centres de rééducation conçus pour lutter contre le séparatisme et le terrorisme islamiste dans la région de l’extrême ouest.

La Chine met en garde les pays boycottant ses jeux

La Grande-Bretagne, l’Australie et les États-Unis paieront le prix de leurs « actes erronés », après avoir décidé de ne pas envoyer de délégations gouvernementales aux Jeux olympiques d’hiver de février à Pékin, a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères.

« Le recours des Etats-Unis, de l’Australie, du Royaume-Uni et du Canada à la scène des Jeux olympiques à des fins de manipulation politique est impopulaire et revient à s’isoler soi-même. Ils paieront inévitablement le prix de ce mauvais coup », a-t-il promis.

« Le sport n’a rien à voir avec la politique. Les Jeux olympiques sont un grand rassemblement d’athlètes et d’amoureux des sports, pas une scène pour que les politiciens se donnent en spectacle », a-t-il ajouté.

La Chine a nié à plusieurs reprises les violations des droits de l’homme contre la population ouïghoure, mais il y a eu des allégations de torture et de décès à l’intérieur des centres de rééducation notoires.

JO Pékin 2022 : Royaume-Uni, Canada, Etats-Unis … Boycotts diplomatiques en masse Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page