Nasser Bourita: Le Maroc a transformé l’adversité en opportunités

Le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, a affirmé que le Maroc a réussi à transformer les défis posées par la pandémie du coronavirus en opportunités, et a plaidé pour une distribution juste des vaccins notamment en Afrique. Le ministre a également souligné l’importance de la question migratoire en affirmant son impact « positif ».

« Le Royaume a œuvré à transformer les défis de la pandémie en opportunités, avec notamment la création du fond d’investissement stratégique, le soutien du secteur privé, l’injection de l’équivalent de 11% du PIB dans l’économie nationale et la réforme en profondeur du système de protection sociale », a déclaré Nasser Bourita à Rome à l’occasion du 7ème forum Med Dialogues.

La situation sanitaire mondiale qui a renforcé les inégalités et mis en difficulté les couches les plus vulnérables de la société, a créé une réponse rapide du Maroc qui a pris le problème à bras le corps en lançant un vaste projet de généralisation de la protection sociale à tous les citoyens.

Cette réforme engagée par le royaume en pleine crise sanitaire, s’est fait révélée non seulement nécessaire mais arrivée aussi au moment propice puisqu’elle a permis, grâce aux aides allouées aux personnes vulnérables de faire un état des lieux des personnes non déclarées dans des régimes de sécurité sociale.

Le Maroc, champion dans la vaccination et qui a su répondre rapidement à la crise sanitaire en se dotant de vaccins, en fermant son espace aérien, en procédant à un confinement et en adaptant son industrie pour fabriquer des masques, s’est également lancé sous leadership du Roi Mohammed VI, dans le projet de fabrication de vaccin contre la covid-19, dans le but d’assurer la souveraineté sanitaire du pays des pays africains.

« Résolument et systématiquement tourné vers l’Afrique, le pays a acheminé, sous les Hautes Instructions Royales, des aides médicales pour une vingtaine de pays africains frères et à la Commission de l’Union Africaine, afin de les accompagner dans leurs efforts de lutte contre la pandémie », a indiqué le ministre.

Nasser Bourita déplorant la situation actuelle dans le continent, où se développe de nouveaux variants, qui se répandent à travers le monde, est a estimé s’il est « légitime de se demander si une vaccination égalitaire n’aurait pas pu prévenir cette situation », notant que « la vaccination à deux vitesses constitue assurément un risque permanent d’une rechute épidémiologique, d’où la nécessité d’œuvrer urgemment en faveur d’une vaccination universelle ».

Sur la migration, le ministre a affirmé que la crise sanitaire a démontré l’importance de la régularisation de la situation des migrants et la nécessité de leur garantir l’accès à la sécurité, notamment sociale, relevant que la pandémie a souligné la centralité du Pacte de Marrakech.

« La crise sanitaire a d’ailleurs constitué une démonstration éloquente de l’impact positif des migrants pour le pays d’accueil et des diasporas pour le pays d’origine, mais elle a exacerbé les vulnérabilités là où elles existaient et créer des inégalités même là où elles ne sévissaient pas », a-t-il déclaré.

Nasser Bourita: Le Maroc a transformé l’adversité en opportunités Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page