Plainte pour mauvaise gestion : Les explications du ministère de la Santé

Des informations ont circulé récemment sur une plainte déposée contre des responsables du ministère de la Santé et de la Protection sociale, pour «mauvaise gestion». Ayant pris acte de cette plainte, le département de Khalid Ait Taleb a tenu à apporter ces éclairages.

«Dans le cadre de la vigilance médiatique, le ministère de la Santé et de la Protection sociale a pris acte des informations médiatiques, selon lesquelles une association qui s’est choisie le statut de protecteur des deniers publics, a déposé, vendredi 3 décembre, une plainte auprès du Parquet, contre un certain nombre de responsables du ministère, dont le ministre de la Santé et de la Protection sociale», souligne le département dans un communiqué samedi.

La même plainte, dont le ministère n’a pas été officiellement notifié, «était également dirigée contre un certain nombre d’entreprises opérant dans le secteur pharmaceutique et du médicament», ajoute le ministère, notant qu’elle «comporte de nombreuses inexactitudes et ambiguïtés et exerce des pressions incompréhensibles sur le secteur, d’autant plus que le ministère a réaffirmé sa détermination à poursuivre sa politique de mise en place et de consolidation d’une gouvernance managériale dont la caractéristique principale est la transparence et la qualité, et de rejet de la logique de rente ou la possibilité de bénéficier d’offres sectorielles sans prescriptions légales».

De fait, estime le ministère, «l’affaire nécessite une correction et un examen minutieux, dans le cadre du souci de ce département d’éclairer l’opinion publique nationale, de répondre à toutes les allégations injustes et injustifiées autour des contrats du ministère, et de défendre l’honneur et l’intégrité des cadres de santé, femmes et hommes, qui ont consenti d’inestimables sacrifices et efforts pendant la crise du Covid-19».

Tout en démentant l’ensemble de ces allégations «également infirmées par les rapports des contrôleurs du ministère de l’Economie et des Finances qui ont loué sa gestion, outre tous les rapports d’audit interne, le ministère de la Santé et de la Protection sociale affirme «se réserver le droit de prendre des mesures juridiques et judiciaires à l’encontre de ceux qui ont publiquement véhiculé des accusations graves comme étant des vérités, et ce avant l’ouverture de toute procédure judiciaire».

Le ministère ne manque pas non plus d’appeler les médias nationaux «à s’assurer de la véracité des informations relatives à la gestion par le ministère de la crise de la pandémie du Coronavirus, à consacrer et à consolider les acquis et les grands et tangibles succès que notre pays a réalisés dans ce dossier, et dont le monde entier est témoin».

Plainte pour mauvaise gestion : Les explications du ministère de la Santé Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page