Naufrage de migrants dans la Manche : Nouvelles tensions entre Paris et Londres

Le naufrage d’un bateau de migrants dans la Manche, ayant fait plus d’un vingtaine de victimes, a provoqué une nouvelle montée des tensions entre la France et le Royaume-Uni.

Ces tensions ont été accentuées par la mort, mercredi au large de Calais, d’au moins 27 migrants qui tentaient de rejoindre les côtes anglaises a relancé les tensions entre les deux pays.

Selon les médias de l’hexagone, Quelques minutes après l’annonce du drame, le Premier ministre britannique Boris Johnson a reproché aux Français de ne pas « agir à la hauteur de la situation ». Des déclarations peu appréciées du côté français.

Mais le ton est monté d’un cran entre les deux capitales après un courrier du Premier ministre Boris Johnson, publié sur twitter, demandant à Paris de récupérer les migrants qui traversent la Manche.

Cette lettre est « indigente sur le fond et déplacée sur la forme. Elle ne reconnait pas tout le travail fourni par la France », a jugé le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal.

« Il y en a marre des doubles discours et de l’externalisation permanente des problèmes » par Londres, a ajouté Gabriel Attal. « C’est à se demander maintenant si Boris Johnson ne regrette pas d’avoir quitté l’Europe, parce que dès qu’il a un problème il considère que c’est à l’Europe de le gérer ! », a-t-il affirmé.

De son côté, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin s’est dit « déçu », dans un message à son homologue britannique, Priti Patel, des exigences exprimées par le Premier ministre britannique, et a jugé « encore pire » qu’il les publie.

Il lui a également notifié qu’elle n’était pas la bienvenue à la réunion sur la crise migratoire prévue dimanche. Cette réunion devrait se tenir avec la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et la Commission européenne.

En visite à Rome ce vendredi, le Président français Emmanuel Macron a lui aussi réagi à la lettre de Boris Johnson qualifiant ses méthodes de « pas sérieuses ».

« On ne communique pas d’un dirigeant à l’autre sur ces questions-là par tweets et par lettres qu’on rend publiques. Nous ne sommes pas des lanceurs d’alerte », a déclaré le Chef de l’Etat français en conférence de presse.

Outre la question des traversées, qui attise régulièrement les tensions bilatérales, les deux capitales se disputent notamment autour des droits de pêche dans les eaux britanniques.

Depuis septembre, Paris reproche aussi à Londres d’avoir négocié en secret avec les Etats-Unis et l’Australie un accord de partenariat stratégique qui a précipité l’annulation d’un méga-contrat de vente de sous-marins français à Canberra.

Naufrage de migrants dans la Manche : Nouvelles tensions entre Paris et Londres Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page