Libye: L’émissaire de l’ONU souhaiterait rester à son poste jusqu’à la fin des élections

L’émissaire démissionnaire pour la Libye, Jan Kubis, a indiqué mercredi, au conseil de sécurité qu’il était prêt à rester à son poste jusqu’à la fin des élections générales dans le pays qui doivent se tenir entre décembre 2021 et janvier 2022.

Alors que la démission de l’émissaire a été rendu publique la veille, cette fois-ci, Jan Kubis a affirmé lui-même la nouvelle en indiquant lors d’une réunion mensuelle du Conseil de sécurité sur la Libye qu’il avait remis sa démission.

Selon lui, il a remis sa démission il y a une semaine précisément le 17 novembre, au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. Il n’a pas évoqué de raison pour motiver sa décision.

Toutefois, il a précisé qu’il se tenait prêt à rester à son poste jusqu’à la fin du processus électoral en Libye, un rendez-vous politique crucial pour la reconstruction du pays après 10 ans de guerre.

« Dans la lettre de démission au secrétaire général, j’ai confirmé ma disponibilité à continuer comme émissaire pendant une période de transition, qui, à mon avis, devrait couvrir la période électorale pour assurer la continuité des activités, à condition que ce soit une option réalisable », a déclaré Jan Kubis. « J’espère qu’une solution appropriée sera trouvée », a-t-il ajouté.

Sa démission serait normalement effective au bout du 10 décembre, selon la réponse d’Antonio Guterres, remis le 23 novembre, soit la veille de l’annonce de la démission. Le chef de l’ONU lui aurait indiqué que sa démission serait effective à cette date là, soit avant les élections présidentielles prévues le 24 décembre.

Durant la réunion du conseil de sécurité, Jan Kubis a affirmé son soutien au projet de transfert de son poste à Tripoli alors qu’il était jusqu’ici à Genève. Selon des diplomates, il semblerait que la raison principal de la démission de l’émissaire serait son refus d’aller à Tripoli. Cet été, il aurait refusé cette option.

Mais mercredi, il a indiqué tout le contraire, faisant taire ces suspicions sans pour autant éclaircir la raison de sa démission. L’émissaire est donc le 3 ème à abandonner ses fonctions pour la Libye à un moment décisif pour l’avenir politique du pays.

Libye: L’émissaire de l’ONU souhaiterait rester à son poste jusqu’à la fin des élections Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page