Le BMDA célèbre la journée africaine des droits d’auteurs

Dans le cadre de l’année ‘art, culture et patrimoine’ désignée par l’Union africaine, le Bureau Marocain du Droit d’Auteur (BMDA), commémore la Journée Africaine des Droits d’Auteurs. 

En collaboration avec le ministère de la Culture, jeunesse et de la communication et leurs partenaires, notamment la Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs (CISAC) et la structure d’ingénierie culturelle ANYA, seront organisés une série d’événements culturels mettant à l’honneur deux volets désignées par l’UNESCO comme des priorités globales, à savoir «l’Afrique et le genre ».

Résidence artistique “African Women in Jazz”

Pour cette célébration, une résidence artistique sera tenue Tenue -du 18 au 24 novembre au Studio Hiba à Casablanca Elle regroupe 7 femmes venant de différents horizons, pour créer un univers musical au confluent de leurs influences artistiques. Il s’agit de Mounaissa Tandina (Mali), Senny Camara (Sénégal), Abigail Narkie Teye (Ghana), Maria Sigaa (Sénégal), Laura Prince (Togo), Mahh Keita (Sénégal) et Nelida Karr (Guinée Equatoriale).

Concert de sortie de résidence “African Women in Jazz”

Prévu pour le 25 novembre à la salle Renaissance à Rabat, ce concert de sortie de résidence permettra de présenter les créations artistiques développées par les artistes durant la résidence. Des artistes guests seront invités durant le concert à performer avec les musiciennes.

Atelier sur le droit d’auteur et la gestion collective en temps de crise

Tenu le vendredi 26 novembre dans le cadre du Forum des rencontres professionnelles de Visa For Music 2021, festival et marché professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, le Forum sera organisé en présentiel avec une transmission digitale autour de la thématique du droit d’auteur et la gestion collective.

La pandémie mondiale actuelle a été éprouvante notamment pour le secteur culturel et pour les auteurs et artistes et a soulevé de nombreuses problématiques. Le droit d’auteur est perçu comme un moyen de production et développement culturel et parmi les principaux vecteurs de tout modèle de financement culturel, soulignent les organisateurs.

A noter que la gratuité de nombreux événements artistiques et culturels représente un danger pour les auteurs et artistes qui n’ont pas perçu de rémunération des événements diffusés en ligne.

Le BMDA a effectué un travail colossal pour atténuer les répercussions négatives issues de la crise du Covid-19 en faveur des auteurs et créateurs grâce à la répartition des droits d’auteurs et des droits voisins. Cet atelier évoquera les aspects liés aux droits d’auteurs et de la mutation de la diffusion aujourd’hui.

Le BMDA célèbre la journée africaine des droits d’auteurs Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page