Prix des carburants : Les patrons des stations-service se joignent à la grogne des consommateurs

Les propriétaires de stations-service au Maroc ont décliné toute responsabilité dans la hausse enregistrée dans les prix des carburants. Ce sont les sociétés de distribution qui contrôlent les prix, affirment-ils, notant qu’avec l’entrée en vigueur de la décision de libéralisation des prix des carburants sous le gouvernement Benkirane « les prix sont devenus soumis à la logique des marchés internationaux et nationaux« . 

Suite à la hausse importante des prix de carburants au Royaume qui a provoqué une indignation générale, la Fédération nationale des propriétaires, commerçants et gérants de stations-service au Maroc est sortie de son silence.

Dans un communiqué, la Fédération a précisé que « ce sont les sociétés de distribution de carburants qui fixent les prix, compte tenu du stock dont elles disposent, tandis que les stations-service se retrouvent obligées de suivre le prix recommandé par elles ».

Par conséquent, a-t-elle souligné, la marge bénéficiaire des stations reste fixe et stable, quel que soit le prix de vente ».

L’absence de textes d’application des lois réglementant les hydrocarbures et le retard de leur publication sous l’ère du gouvernement précédent, ont accentué le chaos dans ce secteur, a soulevé la Fédération nationale des propriétaires, commerçants et gérants de stations-service au Maroc.

À cet égard, les propriétaires de stations-service ont appelé la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, « à accélérer la promulgation de ces lois, en concertation avec les professionnels du secteur à travers l’activation du Comité mixte composé de membres du ministère et de la Fédération, précédemment formée».

Dans une déclaration à Hespress, le président de la Fédération nationale des propriétaires, commerçants et gérants de stations-service au Maroc, Jamal Zrikem, a souligné que les professionnels du secteur se tiennent aux côtés du consommateur marocain en raison de cette hausse des prix des carburants, tout en affirmant être en contact direct avec le consommateur à ce sujet. «Cette augmentation des prix nous épuise et nous nuit, au même titre que le consommateur marocain », a-t-il assuré.

Dans ce sens, la Fédération a appelé le gouvernement d’Aziz Akhannouch à intervenir afin de prendre des mesures urgentes pour protéger le pouvoir d’achat du consommateur, et ce, en maintenant la stabilité des prix des carburants.

« En tant que professionnels et propriétaires de stations-service, nous disposons d’une marge de bénéfice fixe, qui n’a rien à voir avec la hausse du prix de vente. D’ailleurs, nous avons subi des dommages en raison du nombre élevé de transactions qui est suivi par la hausse de la taxe minimale qui nous est imposée de manière injuste, malgré le fait que de nombreuses stations ont enregistré des pertes et se sont retrouvées dans l’obligation de payer », a mis en avant la Fédération.

Pour remédier à cette situation, elle a proposé « une révision des taxes, même temporairement, car elles constituent environ 50% de la structure des prix». Elle a également proposé qu’il y ait « une redevance variable qui contribue au maintien du pouvoir d’achat et de la stabilité des prix ».

La Fédération a de même plaidé pour « l’adoption d’un mécanisme de réduction des taxes, en cas d’augmentation du prix », alors qu’en de baisse des prix des carburants, elle préconise « l’application de la taxe afin que les prix soient maîtrisés de manière raisonnable ». 

Prix des carburants : Les patrons des stations-service se joignent à la grogne des consommateurs Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page