Laftit: Plus de 2 millions d’habitants de zones rurales raccordées à l’eau potable

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a révélé que la sécheresse a provoqué de grandes pénuries d’eau dans certaines régions rurales du Maroc, annonçant plusieurs nouveaux projets entrant dans le cadre du programme national d’approvisionnement en eau potable et en eau d’irrigation pour la période 2020/27.

Le Maroc a connu des périodes de sécheresse accrue durant cet été 2021, et cela s’est ressenti dans des régions rurales du Maroc où l’accès à l’eau potable a été difficile. Laftit a souligné lors de la présentation du projet de sous-budget du ministère de l’Intérieur, que cette sécheresse a provoqué de grandes pénuries d’eau dans un certain nombre de villages.

Face à ce problème, le gouvernement a mis en place un programme d’urgence depuis juin 2021 « visant à assurer l’approvisionnement de la population en camions citernes et l’acquisition de réservoirs de stockage en plastique », a-t-il déclaré devant la commission de l’intérieur de la Chambre des conseillers.

Ce programme d’urgence a visé 2,3 millions de personnes, réparties entre environ 7 540 communautés rurales de 64 préfectures et provinces. Jusqu’au mois de septembre, ces efforts ont permis de lever les fonds de 170 millions de dirhams (prélevés sur le budget général de l’Etat).

Concernant le programme national d’approvisionnement en eau potable et en eau d’irrigation qui s’étend sur la période 2020-2027, le ministre de l’Intérieur a indiqué qu’en coordination avec le reste des partenaires, « toutes les mesures ont été prises pour achever les travaux des projets structurels lancés en 2020, ainsi que pour lancer plusieurs nouveaux projets ».

Selon le ministre, le coût total de ces projets s’élève à environ 544 millions de dirhams, entièrement financé du budget général de l’Etat.

En outre, le ministre a fait savoir que « l’appui financier aux projets en voie d’achèvement a été poursuivi, ainsi que le financement de nouveaux projets pour l’année 2021 avec une enveloppe financière totale de 844 millions de dirhams, à travers le Fonds d’Assainissement Liquide et d’Epuration des Eaux Usées dont 714 millions de dirhams à travers le budget général du ministère de l’Intérieur ».

Et sur l’assainissement liquide, Abdelouafi Laftit a confirmé que les projets mis en œuvre jusqu’en 2020 ont permis d’améliorer les indicateurs au niveau national en portant à 82% le pourcentage de raccordement au réseau d’épuration liquide en milieu urbain, et le taux de traitement des eaux usées à 56 % grâce à la réalisation de 153 stations d’épuration, ainsi que la réutilisation d’environ 24 millions de mètres cubes d’eaux usées traitées par an.

Laftit: Plus de 2 millions d’habitants de zones rurales raccordées à l’eau potable Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page