Ambassadeur du Sultanat d’Oman à Rabat: Le Sahara est « indivisible » du Maroc

Le Sultanat d’Oman se félicite d’un double anniversaire, celui de sa fête nationale et de la fête de l’Indépendance du Maroc. Une date commune marquant les « nombreuses similitudes » entre les deux pays et des relations fortes qui se traduisent par une reconnaissance absolue de la marocanité du Sahara.

A l’occasion du 51ème anniversaire de la fête nationale du Sultanat d’Oman, Hespress a rencontré l’ambassadeur omanais à Rabat, Said Ben Mohamed Ben Ali Al Baraami qui a félicité le Sultan d’Oman, Haitham ben Tarek ben Taimur à l’occasion.

Le Maroc et le Sultanat d’Oman sont liés par des relations « stables, historiques, très anciennes qui n’ont jamais rencontré de problèmes », a déclaré l’ambassadeur, formulant le souhait de développer davantage les relations économiques et la coopération au service des intérêts des deux pays.

Et alors que les deux pays célèbrent le 18 novembre un double anniversaire important marquant leur histoire, le diplomate omanais a estimé que cette date commune « c’est le hasard qui fait bien les choses » et fait partie « des nombreuses similitudes entre le Sultanat d’Oman le Royaume du Maroc ».

Il y a beaucoup de choses qui lient les deux pays (…) et des relations de longue date, et l’Histoire en témoigne », a-t-il affirmé.

Evoquant Ibn Battouta qui avait visité le Sultanat d’Oman et l’a noté dans son livre de voyage, l’Ambassadeur omanais a eu ces mots: « Il a dit qu’il n’avait jamais vu de peuple aussi ressemblant au peuple marocain que ces personnes ».

Sur le plan politique, « il n’existe aucune divergence politique » entre les deux pays, au contraire, « il y a une coordination et une coopération absolue », a fait remarquer Said Ben Mohamed Ben Ali Al Baraami.

« C’est aussi une occasion pour nous de féliciter le Maroc pour l’anniversaire de la Marche Verte. Le Sultanat d’Oman a participé à la Marche Verte en 1975 et la position de notre pays concernant ce dossier (du Sahara, ndlr) est très claire depuis ce temps et encore aujourd’hui. Nous sommes du côté de l’intégrité territoriale du Maroc et nous considérons bien sûr que cette zone est une partie indivisible du Royaume », a-t-il insisté.

« J’ai visité personnellement ces régions, j’ai pu constaté beaucoup de développement et plusieurs énormes projets sont attendus », a-t-il affirmé en indiquant que ces régions là sont « stables » et « sécurisées ».

Et lors que le 18 novembre commémore l’Indépendance du Maroc, pour le Sultanat d’Oman, c’est une date particulièrement importante. Cette fête nationale au Sultanat d’Oman remonte à 1970, année de ce qu’ils appellent « Annahda al Kabira » (la grande renaissance), en commémoration du défunt Sultan Qabus Ibn Said.

« Chez nous à Oman, nous nous félicitions et nous avons à cœur cette célébration parce que sur les 51 dernières années, elle a engendré de nombreuses réussites et nous sommes fiers de ce qui a été réalisé dans ce pays », a déclaré le diplomate.

Le Sultanat d’Oman qui célèbre ses grandes réalisations depuis un demi siècle, a réussi à marquer des avancées importantes dans plusieurs secteurs dont la santé, l’éducation, les infrastructures (hôpitaux, routes, ports, zones franches…) mais aussi en termes d’investissements et de commerce extérieur.

Ces réalisations et ce développement continuent de faire partie de la vision du Sultan d’Oman, Haitham ben Tarek ben Taimur. Le pays est sur une voie de constance mais aussi d’ambitions, indique l’ambassadeur en parlant de la vision d’Oman 2040.

« Les premiers pas de cette vision ont déjà commencé et déjà plusieurs réussites ont été réalisées en peu de temps et ce malgré la situation mondiale difficile liée à la pandémie du coronavirus », a noté M. Al Baraami.

Le pays qui a fait face à une catastrophe naturelle récemment, a également réussi à se relever en peu de temps. Le cyclone tropical Shaheen qui a frappé le Sultanat d’Oman début octobre a fait 11 morts.

Il « a prouvé la cohésion des Omanais », affirmé le diplomate omanais, en indiquant que plus de 14.000 volontaires ont aidé les zones sinistrées, et plusieurs dons ont été faits de la part des citoyens et du gouvernement.

« Tout a été réparé dans les dégradations causées par ce cyclone, et cela démontre la détermination du peuple Omanais et sa capacité à réaliser de grandes percées, de même que cela et témoigne de sa grande cohésion avec  Sa majesté le Sultan », a-t-il fait valoir.

Ambassadeur du Sultanat d’Oman à Rabat: Le Sahara est « indivisible » du Maroc Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page