Le ministre de la Défense d’Israël, Benny Gantz en visite au Maroc

Le ministre israélien de la Défense d’Israël, Benny Gantz, effectuera une visite officielle au Maroc les 24 et 25 novembre prochains et un protocole d’accord en matière de défense devrait être signé selon la presse israélienne. Au cours de sa visite dans le Royaume, le ministre de la Défense d’Israël devrait rencontrer son homologue marocain afin de signer un protocole d’accord qui définira les termes de la coopération en matière de défense.

Depuis plusieurs mois, les Israéliens et les Marocains peuvent voyager via des vols directs dans les deux pays poursuit encore la chaîne et il est question également de supprimer les visas pour les citoyens des deux Nations. Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz se rendra donc au Maroc la semaine prochaine afin de finaliser des accords de coopération sécuritaire entre les deux pays. Selon des sources israéliennes, cette visite a pour but de « développer une industrie nationale de production de drones censés renforcer la puissance aérienne du Maroc ». Il sera également question de la vente de la célèbre arme de Rafael Advanced Defense Systems, le système antiaérien Iron Dôme.

Rabat devrait pouvoir disposer de l’un des systèmes de défense aérienne les plus puissants au monde. Israël préparant en cela la vente de son célèbre Dôme de fer à son allié stratégique en Afrique du Nord croit savoir le site espagnol militaire Info Defensa. Le média local israélien The Jerusalem Post avait annoncé au début du mois dernier que Gantz se rendrait prochainement au Maroc dans le cadre de la normalisation des relations entre les deux pays signée en décembre dernier. Au cours de cette visite, poursuit la source, la signature d’accords de coopération est prévue, notamment le projet de développer une industrie militaire au Maroc, rappelant que le Royaume est plongé dans un processus de réarmement remarquable, au regard de la situation régionale et de l’hostilité à son égard de la part de l’Algérie.

L’Iron Dome est un système antimissile destiné à neutraliser des attaques ennemies. Chaque batterie comprend un radar de détection et de pistage, un logiciel de contrôle de tir et trois lanceurs équipés chacun de 20 missiles d’interception. Le système permet d’abattre en vol des engins tirés d’une distance de 4 à 70 km. Chaque batterie de tir coûte environ 500.000 dollars et chaque missile 60.000 dollars. Selon les Israéliens, une batterie serait en mesure de défendre efficacement une ville de 100.000 habitants.

L’ambassadeur d’Israël au Maroc, David Govrin, qui s’était exprimé sur i24NEWS au sujet des Accords d’Abraham signés entre les deux pays  avait déclaré que « Le potentiel des accords est important, il faut bien comprendre que nous avons conservé des relations sociales et culturelles depuis des décennies, et que nous avons réussi à créer des liens avec les deux sociétés civiles », lançait l’ambassadeur. Et de rajouter, « Nous avons créé des groupes de travail dans divers domaines tels que l’agriculture et l’industrie. Ils constituent un mécanisme qui nous permet de renforcer les relations bilatérales ». Le gouvernement marocain a également annoncé qu’il avait l’intention de ratifier deux nouveaux accords signés avec Israël dans les domaines de l’aviation, de la culture et du sport voire d’autres de Défense à l’occasion de la venue de Benny Gantz.

Le ministre de la Défense d’Israël, Benny Gantz en visite au Maroc Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page