L’OTAN met en garde la Russie sur ses mouvements aux frontières ukrainiennes

La Russie est fortement critiquée par l’OTAN pour ses mouvements près de la frontière avec l’Ukraine. Après l’annexion en 2014 de la Crimée, cette fois-ci, la Russie semble lorgner sur de nouveaux territoires ukrainiens.

Tous les pays membres de l’Otan « condamnent d’une seule voix le comportement de la Russie », a affirmé le secrétaire général de de l’Otan Jens Stoltenberg en indiquant que l’Alliance atlantique « surveille de très près » la situation près des frontières ukrainiennes.

Le représentant de l’Otan a par ailleurs rappelé que les alliés jugent « illégale » l’annexion de la Crimée. Lundi, il a mis en garde Moscou contre toute nouvelle « action agressive » à la frontière avec l’Ukraine où des mouvements de troupes russes « importants et inhabituels » ont été observés ces dernières semaines.

« Nous observons ces activités militaires de la Russie avec inquiétude », a indiqué lors d’une conférence de presse un porte-parole du ministère des Affaires étrangères allemand. « Nous devons empêcher une escalade militaire » appelant la Russie à « faire preuve de retenue » et à « revenir à la table des négociations ».

Même son de cloche pour l’Otan qui a appelé la Russie à être honnête et transparente quant à ses intentions. « Toute nouvelle provocation ou action agressive de la part de la Russie serait très préoccupante. Nous appelons la Russie à faire preuve de transparence quant à ses activités militaires », a déclaré M. Stoltenberg lors d’une conférence de presse à Bruxelles au côté du chef de la diplomatie ukrainienne.

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a mis en garde lundi la Russie contre toute nouvelle « action agressive » à la frontière avec l’Ukraine où des mouvements de troupes russes « importants et inhabituels » ont été observés ces dernières semaines.

« Toute nouvelle provocation ou action agressive de la part de la Russie serait très préoccupante. Nous appelons la Russie à faire preuve de transparence quant à ses activités militaires », a déclaré M. Stoltenberg lors d’une conférence de presse à Bruxelles au côté du chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba.

« Ce que nous voyons actuellement le long de la frontière n’est pas un renforcement purement militaire, car la Russie a déjà amené une armada militaire à nos frontières au printemps et ne l’a jamais vraiment retirée depuis », a affirmé le ministre ukrainien.

Selon lui, cette fois-ci, il s’agit d’une situation dans laquelle la Russie montre qu’elle peut activer ses troupes à n’importe quel moment. « Toutes les options, y compris les options militaires, sont sur la table des dirigeants russes », a-t-il estimé.

Plusieurs pays ont déjà alerté sur la situation aux frontières de l’Ukraine, où des troupes armés russes se sont amassées. Par eux, la France, les Etats-Unis et l’UE de manière générale.

L’OTAN met en garde la Russie sur ses mouvements aux frontières ukrainiennes Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page