Covid-19 : une 4e vague en Algérie

L’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a annoncé, dimanche, que la quatrième vague de Covid-19 a commencé à s’installer depuis quelques semaines dans le pays.

« La 4e vague du covid-19 s’est installée en Algérie », a précisé le directeur de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Fawzi Derrar.

Vers la fin octobre, « la courbe de la vague épidémique a commencé à monter, pas de manière rapide, mais au rythme des vagues précédentes », a expliqué Derrar dans des déclarations à la presse.

Dans une instruction, adressée mercredi dernier aux directeurs de la Santé et aux chefs des établissements hospitaliers, le directeur de l’Institut a par ailleurs souligné que « la situation épidémiologique actuelle, en Algérie, même si elle a permis un retour à la vie normale, doit nous inciter à rester vigilants ».

Dans ce sens, il a appelé au renforcement notamment de la campagne de vaccination pour prévenir les cas graves et les décès en cas d’apparition d’une 4e vague de la pandémie.

Cette nouvelle vague survient alors que la vaccination anti-covid en Algérie est à la peine. Environ 11 millions d’Algériens sont vaccinés totalement ou partiellement, soit 50 % des 20 millions de la population adulte ciblée par la vaccination. Un taux qualifié par les experts de faible.

La courbe des contaminations dans le pays continue de monter, depuis quelques jours, atteignant même le nombre de 140 cas et 6 décès quotidiennement, après avoir descendu au-dessous de la barre de 70 cas par jour au début du mois d’octobre dernier.

Covid-19 : une 4e vague en Algérie Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page