Le tourisme marocain se remet doucement des pertes causées par la pandémie

Le tourisme est l’un des secteurs ayant subi les pertes les plus lourdes depuis la propagation du coronavirus début 2020. Le secteur essaye tant bien que mal de se remettre de l’année la plus noire de son histoire.  

La pandémie du coronavirus a frappé à la fois les économies développées et celles en développement. Ce sont les groupes les plus vulnérables qui ont été le plus durement touchés de tous, à savoir le secteur du tourisme qui connaît la plus grave crise.

La propagation du Covid-19 a causé de lourdes pertes au tourisme marocain en 2020. En effet, le nombre de touristes entrants a considérablement diminué, et ses répercussions négatives sur le secteur se sont poursuivies cette année, mais avec moins d’intensité.

Le nombre de touristes au Maroc n’a pas dépassé 2,8 millions en 2020, ce qui représente une baisse de moins 78,5% par rapport à 2019.

Le secteur du tourisme a commencé à se redresser cette année, le déficit enregistré du nombre de touristes en 2020 étant passé de moins 78,5% à moins 11%, selon les données fournies par le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire.

Le tourisme au Maroc est confronté à de sévères restrictions depuis la propagation du coronavirus. Avec les récentes suspensions de vols, les experts du tourisme ont déclaré que Marrakech et sa région ont le plus souffert des suspensions.

Marrakech, Essaouira et El Haouz comptaient sur le retour des touristes pour une reprise économique dans la région, mais l’industrie touristique au Maroc peine encore à rebondir en raison de la suspension constante des vols internationaux.

La région de Marrakech-Essaouira-El Haouz a perdu environ 11 700 arrivées de touristes en provenance du Royaume-Uni, d’Allemagne et des Pays-Bas du 20 au 24 octobre.

Selon les données présentées lors de la présentation du projet de budget du ministère aux membres de la Commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants, mardi, le taux de baisse des touristes entrants enregistré au Maroc est proche des taux enregistrés dans d’autres pays, comme l’Espagne, où le nombre de touristes a diminué l’année dernière de moins 70,9%, la Tunisie, moins 78,7%, et la Turquie, avec moins de 69%.

Le tourisme reprend son souffle

Le nombre de touristes aux postes-frontière marocains au cours de la période comprise entre janvier et août de cette année a atteint 2,5 millions, ce qui représente une augmentation de 16% par rapport à la même période en 2020.

Le nombre de nuitées dans les établissements d’hébergement touristique classés atteint 5,6 millions de nuitées ; le taux de remplissage a été de 24%, et les recettes touristiques se sont élevées à 20,3 milliards de dirhams, enregistrant une baisse de 18%.

À la suite de la crise pandémique, le volume des investissements dans le secteur du tourisme a également connu une baisse de 60% par rapport au taux d’investissement des années prépandémiques.

En ce qui concerne son impact sur le tourisme, la pandémie  a affecté de manière significative l’industrie traditionnelle au Maroc, notamment en 2020, en raison de la fermeture des espaces de commercialisation, de la baisse ou de l’annulation des commandes, de l’annulation des expositions et des manifestations, et l’absence de touristes.

L’impact négatif de la pandémie sur le secteur de l’artisanat a atteint son apogée au cours des mois d’avril et de mai de l’année 2020, les exportations ayant diminué de moins 83 % et de moins 65 %, respectivement, par rapport à 2019.

Le secteur a commencé à se redresser au cours de l’année en cours, les exportations ayant enregistré au cours des huit premiers mois une amélioration qui a atteint son pic en avril, de 327%.

Les autorités marocaines ont adopté plusieurs mesures pour relancer le secteur, qui semble sur la bonne voie pour reprendre vie.

Le tourisme marocain se remet doucement des pertes causées par la pandémie Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page