Fugitifs Marocains à Majorque: Certains d’entre eux ont pu rejoindre Barcelone

Dans l’affaire des fugitifs marocains qui se sont enfuis après un atterrissage d’urgence d’un avion d’Air Arabia Maroc à Majorque, les résultats préliminaires de l’enquête ont révélé qu’ils ont réussi à rejoindre Barcelone depuis l’île espagnole. Leur arrestation n’est plus qu’une question de temps.

Alors que l’avion faisait initialement la liaison entre Casablanca et Istanbul, l’avion avait atterri en urgence à l’aéroport de Palma de Majorque à 19 heures, en raison d’un cas de patient souffrant de diabète.

Mais selon la police espagnole qui a eu accès à son dossier médical, l’homme qui avait semblé avoir fait un coma diabétique « a été déclaré en parfaite santé » et il a été « arrêté par la police pour « aide à l’immigration illégale et infraction à la loi sur les étrangers », selon le quotidien espagnol El Pais.

Arrivés sur le tarmac, une vingtaine de passagers sont sortis en courant de l’avion détourné et la police et la Garde civile espagnoles avaient immédiatement bloqué tous les accès et les sorties de l’aéroport pour les retrouver.

L’aéroport a été fermé pendant 4 heures et son activité n’a pu reprendre qu’à minuit, selon les autorités aéroportuaires espagnoles. Le lendemain des faits, le gouvernement local de Majorque a indiqué que 11 personnes ont été retrouvées, ce qui fait que le nombre de personnes arrêtées était de 12 au total.

Mais 9 autres restaient encore en fuite, « certains des migrants qui se sont échappés de l’avion à destination de la Turquie ont pu quitter l’île de Majorque vers l’Espagne et ont atteint le port de Barcelone par bateau, après avoir obtenu un billet qui coûte entre 20 et 65 euros », ont indiqué le enquêteurs de police.

Les enquêteurs continuent toujours de mener leurs recherches afin de retrouver les fugitifs qui ont rejoint Barcelone. Quatre jours après les faits, aucune nouvelle sur le sort n’a pu être obtenue. Pour ce qui est des 12 personnes arrêtées, elles ont été emprisonnées lundi sur ordre du tribunal n°6 de Palma, malgré une demande de rapatriement.

Les forces de police ont pris le soin de diffuser toutes les informations personnelles relatives aux fugitifs dans tout Barcelone et leur arrestation ne serait qu’une affaire de temps. La police qui détient leurs passeports, a émis des avis de recherche sur tout le territoire national espagnol.

Selon les données disponibles pour le moment, le cerveau de l’opération serait celui qui s’est déclaré malade à bord de l’avion. Il s’agirait d’un jeune homme de 32 ans ayant déjà été arrêté, à Marbella en 2020 après avoir résisté à la police.

Fugitifs Marocains à Majorque: Certains d’entre eux ont pu rejoindre Barcelone Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page