Covid-19: Des experts appellent à ne pas vacciner les 5-11 ans

Un certain nombre d’acteurs de la santé ont exprimé leur refus de soumettre les enfants marocains (5/11 ans) à la vaccination contre le Covid-19, justifiant cela par le fait que les enfants sont immunisés à la base, réfutant l’idée que des cas positifs soient enregistrés dans leurs rangs.

Lors de son intervention à la conférence de presse organisée au siège du PSU (Parti socialiste unifié) par le collectif de lutte contre le pass vaccinal, le pharmacien Anas Filali Hilali a ainsi estimé que les enfants ne devaient pas être vaccinés tant qu’aucune infection au virus n’a été enregistrée dans leurs rangs.

Les responsables du ministère de la Santé, ainsi que le comité scientifique qui recommande la vaccination des enfants, « se doivent de prouver que cette catégorie de citoyens est également infectée par le virus », a-t-il soutenu.

Réfutant l’idée de vacciner les enfants marocains contre le Covid-19, Anass Filali s’est interrogé : « Nous avons passé beaucoup de temps pendant cette pandémie et nous n’avons enregistré aucun cas d’infections au Covid-19 chez les enfants, alors pourquoi les vacciner maintenant ?» .

Il a de même souligné que les enfants sont immunisés, et par conséquent, « il n’y a pas de raison de  leur administrer le vaccin », mettant en garde, par la même occasion, contre le recours à la vaccination des enfants âgés de cinq à dix ans, comme ce qui se fera aux États-Unis à partir de ce mois de novembre

D’autre part, une dentiste, présente lors de la conférence du collectif, a exprimé son rejet de la vaccination des enfants, s’étonnant ainsi que son fils soit vacciné sans qu’il ne le sache. Elle a également soulevé le fait que «personne ne connait les effets secondaires, actuels ou futurs, de ce vaccin».

Selon elle, le processus de vaccination qui est en cours dans le monde, y compris au Maroc, reste « un processus qui n’a pas été testé sur les animaux, mais qu’on teste actuellement sur les citoyens ».

De son côté, Nabila Mounib, Secrétaire générale du PSU et l’une des personnalités publiques à refuser le vaccin et le pass vaccinal, a aussi exprimé son refus de vacciner les enfants, estimant que ces derniers « sont une mine de fabrication d’anticorps et se défendent par eux-mêmes ».

Nabila Mounib, qui a été interdite lundi dernier d’accès à l’hémicycle parce qu’elle ne disposait pas de pass vaccinal, mais d’un test PCR uniquement, a appelé à ce que les enfants ne soient pas vaccinés, à ce qu’il y ait une indépendance dans la prise de décision et à ne pas suivre les autres pays en adoptant la même approche.

Les participants à la conférence du collectif de lutte contre le pass vaccinal, se sont étonnés que le comité scientifique ait affirmé auparavant que le processus de vaccination ne concernerait pas les enfants, avant de revenir sur sa décision et commencer à recommander leur vaccination.

Covid-19: Des experts appellent à ne pas vacciner les 5-11 ans Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page