Discours royal : Le Roi Mohammed VI trace les priorités de la gestion du temps stratégique

Le discours royal adressé au Parlement met l’accent sur la nécessité pour les forces vives de la Nation d’être plus apte encore à poursuivre le processus de développement et à relever les défis extérieurs du Royaume, à un moment où le pays entre dans une séquence qui requiert la mutualisation des efforts autour de la défense impérieuse de ses intérêts supérieurs, a affirmé le politologue M’hammed Belarbi.

Tout en soulignant que les dernières élections ont conforté le triomphe du choix démocratique marocain et l’alternance naturelle pour la gestion des affaires publiques, le discours royal amorce une ambitieuse et volontariste dynamique autour d’un plan d’action à trois volets essentiels, a souligné l’enseignant-chercheur à l’université Cadi Ayyad de Marrakech en réaction au contenu du discours adressé par le Roi Mohammed VI au Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 1ère année législative de la 11ème législature.

Selon l’universitaire, le premier volet concerne le thème de la souveraineté nationale, dont la préservation est devenue l’enjeu d’une véritable compétition. Qu’elle soit sanitaire, énergétique, industrielle, alimentaire ou autre, sa préservation est au centre de la sécurité stratégique du pays. Pour faire face aux multiples incertitudes, comme celles liées à l’actuelle conjoncture pandémique, le Souverain a appelé à la création d’un dispositif national intégré ayant pour objet la réserve stratégique de produits de première nécessité, notamment alimentaires, sanitaires et énergétiques et à la mise à jour continue des besoins nationaux en la matière, a-t-il fait savoir.

Le deuxième volet, a-t-il poursuivi, insiste sur la gestion providentielle de la crise pandémique, parallèlement à la poursuite de la dynamisation et de la relance de l’économie. En effet, l’État est appelé à poursuivre l’effort national engagé pour faire face aux retombées de cette crise, notamment à travers l’investissement public, l’appui apporté aux entreprises et l’adoption de mesures incitatives en leur faveur.

Le troisième volet, d’après M’hammed Belarbi, met l’accent sur l’opérationnalisation du nouveau modèle de développement et le lancement d’une nouvelle génération de projets et de réformes intégrés. Tout en soulignant qu’il s’agit d’un cadre général propice à l’action et apte à instaurer de nouvelles règles, le Souverain affirme que le Pacte national pour le Développement symbolise un engagement national souscrit envers Sa Majesté le Roi et à l’égard des Marocains. Dans le cadre du déploiement de ce modèle, a-t-il relevé, le nouveau gouvernement est responsable de la détermination des priorités et des projets, au cours de son mandat et de la mobilisation des financements nécessaires.

En définitive, a-t-il fait observer, tout en mettant en avant autant d’indicateurs prêtant à l’optimisme et à l’espoir ainsi qu’au renforcement de la confiance aussi bien des citoyens que des opérateurs économiques et des investisseurs, SM le Roi Mohammed VI exhorte les Marocains, chacun en ce qui le concerne, à assumer pleinement et avec patriotisme leurs responsabilités dans la nouvelle étape qui s’ouvre dans le Royaume.

Car, « la nouvelle étape de notre destin national nécessite la conjugaison des efforts autour des priorités stratégiques, en vue de poursuivre la marche du développement et la confrontation des dangers extérieurs », a conclu l’universitaire.

Discours royal : Le Roi Mohammed VI trace les priorités de la gestion du temps stratégique Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page