Plainte pour viol aux Etats-Unis contre Ronaldo : Un juge recommande de classer l’affaire sans suite

Un juge d’instance du Nevada aux Etats-Unis s’est rangé du côté des avocats de Cristiano Ronaldo contre la femme qui a porté plainte contre la star portugaise qu’elle accuse de viol lors d’un séjour à Las Vegas en 2009.

Dans une recommandation cinglante au juge chargé de l’affaire, le juge d’instruction Daniel Albregts a accusé mercredi l’avocate de Kathryn Mayorga, Leslie Mark Stovall, d’avoir fondé l’affaire sur des documents divulgués et volés qui, selon Albregts, étaient des communications privilégiées entre Ronaldo et ses avocats.

« Rejeter l’affaire Mayorga pour la conduite inappropriée de son avocat est un résultat dur », a écrit Albregts dans sa recommandation à la juge Jennifer Dorsey. « Mais c’est malheureusement la seule sanction appropriée pour assurer l’intégrité du processus judiciaire », a-t-il ajouté.

Une date pour Dorsey pour prendre en compte la recommandation d’Albregt n’a pas été immédiatement fixée. « Stovall a agi de mauvaise foi au détriment de son client et de sa profession », a décidé Albregts.

L’avocat de Ronaldo à Las Vegas, Peter Christiansen, a publié une déclaration disant que l’équipe juridique du joueur était « satisfaite de l’examen détaillé du tribunal … et de sa volonté d’appliquer la loi à juste titre aux faits et de recommander le rejet de l’affaire civile contre M. Ronaldo« .

Albregts a noté que le tribunal n’avait pas décidé que Ronaldo avait commis un crime et n’avait trouvé aucune preuve que ses avocats et représentants « aient intimidé Mayorga ou entravé l’application de la loi » lorsque Mayorga a abandonné les poursuites pénales et finalisé un règlement confidentiel de 375 000 $ en août 2010.

En 2019, les procureurs de Las Vegas ont déclaré que Ronaldo ne ferait l’objet d’aucune accusation pénale pour ces allégations. « Sur la base d’un examen des informations présentées à ce stade, les allégations d’agression sexuelle contre Cristiano Ronaldo ne peuvent être prouvées au-delà de tout doute raisonnable. Par conséquent, aucune accusation ne sera portée », a déclaré le procureur du comté de Clark, Steve Wolfson, en juillet 2019.

La présumée victime, Kathryn Mayorga avait affirmé avoir conclu un accord à l’amiable avec la star en 2010 et a révélé qu’elle avait choisi de dénoncer Ronaldo après s’être inspirée du mouvement #MeToo.

La police de Las Vegas a commencé à enquêter sur l’allégation en août 2018 à la demande de Mayorga, mais a décidé de clore l’enquête « à la suite d’un examen des informations à ce moment-là ».

Le mannequin américain, âgée aujourd’hui de 36 ans, s’était exprimée, en 2019, pour la première fois, sur les accusations qu’elle porte à l’encontre du footballeur. La jeune femme avait déclaré au magazine allemand «Der Spiegel» qu’elle aurait été violée par CR7 dans un hôtel de Las Vegas. De son côté, Ronaldo a fermement démenti les rumeurs à plusieurs reprises.

Plainte pour viol aux Etats-Unis contre Ronaldo : Un juge recommande de classer l’affaire sans suite Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page