Rabbah : La ligne électrique sous-marine Maroc-Royaume-Uni a reçu l’aval initial

« L’énorme projet de construction d’une ligne électrique sous-marine a obtenu les permis et l’approbation initiale dans l’attente du lancement des études détaillées », a confié le ministre d’expédition des affaires de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, Aziz Rabbah.

Rabbah a confié à Hespress EN, qu’« un certain nombre d’entreprises internationales ont obtenu l’approbation initiale pour réaliser des projets d’énergie renouvelable et des projets de production d’hydrogène vert, en particulier dans les régions du Sud pour l’exportation ».

Le responsable gouvernemental a indiqué que le projet de l’électricien britannique Xlinks est un projet intégré de production d’électricité à partir d’énergie éolienne et solaire à exporter vers la Grande-Bretagne en passant par les eaux territoriales de l’Espagne, du Portugal et de la France.

Ce projet de 3800 Km, qui ne manquait plus que de l’obtention du permis et la localisation des sites d’implantation, a été dévoilé dimanche par Xlinks.

En effet, dans des déclarations à la presse britannique, le PDG de Xlinks, Simon Morrish, a précisé que la mise en place d’installations à énergie solaire et éolienne dans la région de Guelmim Oued Noun nécessitera un investissement global de 22 milliards de dollars.

8% des besoins en électricité du Royaume-Uni

L’installation d’un parc intégré de 1500 Km2 devrait fournir à terme 3,6 GW d’électricité sera couplé, selon les mêmes sources, à un parc intégré de 5 GW pour stocker l’énergie afin de pouvoir exporter 10,5 GW dans le réseau électrique du Royaume-Uni.

Dans une déclaration à l’agence Bloomberg, le PGD de Xlinks, Simon Morrish, a affirmé que « C’est suffisant pour fournir une énergie propre et à faible coût à plus de 7 millions de foyers britanniques d’ici 2030 ».

« Une fois terminé, le projet sera capable de fournir 8 % des besoins en électricité de la Grande-Bretagne », a-t-il révélé.

L’énergéticien britannique prévoit la construction d’un système de quatre câbles sous-marins HVDC (courant continu haute tension) de 3800 km chacun. Ces câbles devront constituer la plus longue ligne électrique au monde.

Les câbles de la ligne électrique sous-marine vont être, selon les déclarations des responsables britanniques, construits dans deux usines au Royaume-Uni. Selon les prévisions de Xlinks, le premier câble devrait être posé en 2025 pour une mise en ligne en 2027, les trois autres câbles devraient être posés en 2029.

Rabbah : La ligne électrique sous-marine Maroc-Royaume-Uni a reçu l’aval initial Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page