L’explosion des coûts du transport maritime fait flamber les prix de produits de premières nécessités

La crise maritime, depuis la propagation du coronavirus, continue d’impacter lourdement le Maroc et ses habitants, à commencer par une flambée des prix de produits premières nécessités.

C’est un véritable casse-tête pour les décideurs publics, les opérateurs privés et dont les effets se ressentiront également sur le pouvoir d’achat des citoyens. Qui dit hausse des matières premières, dit hausse des prix des produits finaux, dans tous les secteurs, y compris dans les produits de première nécessité.

Une augmentation non sans conséquence qui s’explique par celles des conteneurs résultat d’une crise maritime engendrée par la propagation du coronavirus, comme le confirme à Hespress FR, le secrétaire général de l’Union des commerçants et des professionnels de Derb Omar, Said Farah.

« Le coût du transport maritime ne fait qu’augmenter, le conteneur qui coutait de 30 000 à 40 000 dirhams s’élève désormais à 200 000, 250 000 dirhams, ce qui a naturellement poussé à la flambée des prix de produits de premières nécessités », a-t-il expliqué.

En effet, avant la pandémie, le tarif du fret maritime Chine-Maroc pour un conteneur de 40 pieds avoisinait les 40 000 à 50 000 dirhams. Avec la hausse vertigineuse des prix, les opérateurs se sont retrouvés à payer au moins 200.000 DH par conteneur, et les pertes commencent à se faire sentir parmi les commerçants et opérateurs marocains. Il s’agit aussi d’un handicap pour plusieurs industries qui se retrouvent au second plan.

« Il y a deux problèmes qui touchent les professionnels du secteur à savoir le manque de couverture sociale et l’augmentation des coûts des conteneurs, sans oublier la douane ni ne compense pas les pertes puisqu’elle augmente également », regrette-il.

« On ne peut pas encourager des secteurs comme celui de l’industrie puisque les intrants viennent de l’étranger et qu’il y a plusieurs facteurs qui rentrent en compte, à contrario de la Chine par exemple qui n’a pas besoin de passer par l’extérieur pour pouvoir expanser son industrie », a-t-il ajouté.

Plus encore, l’impact de la hausse des coûts du transport maritime résultant de la flambée des prix de location des conteneurs sera ressenti aussi bien à l’import qu’à l’export. Concrètement, cela affectera la compétitivité des produits exportés et rendra plus chers ceux achetés à l’extérieur.

« L’augmentation des prix des conteneurs concerne plus particulièrement ceux de la Chine, mais également ceux d’Europe. La flambée des produits de premières nécessité n’impacte pas seulement au Maroc mais également partout dans le monde, depuis la propagation du coronavirus », analyse, pour sa part, le président de l’Union des commerçants et des professionnels de Derb Omar, Aziz Bounou.

Il est vrai que la reprise épidémique en Asie qui a mis sous restrictions sanitaires plusieurs grands ports dont certains sont actifs sur tous les marchés de la planète. D’où l’effet d’entraînement sur la majorité des enceintes portuaires.

L’explosion des coûts du transport maritime fait flamber les prix de produits de premières nécessités Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page