Formation intensive pour les pilotes et techniciens de l’Apache AH-64E des FRA

Des officiers et techniciens des Forces Royal Air (FRA) suivent actuellement une formation intensive sur des hélicoptères d’attaque américains « Apache », que le Royaume va recevoir dans le cadre de l’accord II entre Washington et Rabat portant sur la livraison de 24 AH-64E Apache plus 12 optionnels.

Les exercices tactiques comprennent l’utilisation de systèmes de simulation au profit des pilotes marocains qui opéreront sur les dernières versions de l’hélicoptère d’attaque, ainsi que la réalisation d’opérations simulant la réalité et l’utilisation de divers armements et dispositifs de combat et de défense à bord des hélicoptères marocains.

Le processus de familiarisation des pilotes Marocains avait commencé depuis que l’Agence américaine de coopération de défense et de sécurité (DSCA), avait convenu, il y a de cela il y a bientôt 2 ans, de livrer aux Forces Armées Royales 36 hélicoptères Apache AH-64E “Guardian“, dont le coût est estimé à 4,2 milliards de dollars. L’AH-64 Apache est un hélicoptère d’attaque tous temps et est construit par Boeing, qui avait absorbé en la société McDonnell Douglas, qui le fabriquait. Tous les appareils sont produits dans l’usine Boeing de Mesa dans l’Arizona. L’Apache est doté d’une tourelle-canon chain gun M230 de calibre 30 mm. La portée est de 1 500 m et le débattement limité à 11° vers le haut (+30° pour l’EC665 tigre). Il peut emporter tout une panoplie de roquettes et de missiles et les plus couramment utilisés sont les roquette Hydra 70 et les missiles AGM-114 Hellfire antichars.

Formation intensive pour les pilotes et techniciens de l’Apache AH-64E des FRA
© @farmarocofficielle

A l’exportation ou il est le plus vendu des hélicoptères d’attaque contemporains: sur les 1 048 Apaches construits en 2000 plus de 200 ont été livrés hors des États-Unis. En juillet 2019, il est en service dans 14 pays, en juin 2020, 17 en ont commandé. Son système de  vision nocturne embarqué en pointe avant et destiné à la désignation d’objectif et à la poursuite de cible. Ce système modernisé lui fournit également des informations sur les objectifs de jour, de nuit, en tout temps. Outre la classification des cibles terrestres et aériennes, le radar de conduite de tir a été mis à jour pour fonctionner en environnement naval. Ces hélicoptères sont technologiquement avancés et ont d’énormes capacités de coordination avec les avions sans pilote (drones), en particulier le Gray Mq-c1.  permettant au pilote de l’Apache d’avoir un grand contrôle sur les opérations d’atterrissage, grâce à un système intégré dans l’habitacle composé des derniers systèmes de communication, de navigation et de capteurs.

Colonel-Khaled-Sami-le-premier-Marocain-a-avoir-pilote-un-Apache. © FAR-Maroc

Le premier Marocain à avoir piloté ce type d’appareil militaire est le Colonel Khaled Samit, commandant de l’escadre AeroCombat des FRA. C’était aux Etats-Unis à l’UTAH en juillet 2019. Depuis, bien de l’eau a coulé sous les ponts et on s’est mis, côté FRA, à la formation d’autres pilotes et techniciens en utilisant les dernières technologies en la matière et l’expertise de plusieurs officiers américains. Ces derniers vont  accompagner leurs homologues pour percer les mystères et découvrir les techniques de ces hélicoptères. Les exercices tactiques comprennent l’utilisation de simulateurs au profit des équipes qui piloteront ces hélicoptères d’attaque Apache. Les programmes comprenant la réalisation d’opérations simulant la réalité et l’utilisation de divers armements et dispositifs de combat et de défense à bord de ces hélicoptères marocains.

© FAR-Maroc

C’est d’ailleurs ce que confirme à Hespress, Abdelhamid Harfi, expert en affaires militaires. Il précise que comme toutes les livraisons, « celle des hélicoptères Apache AH-64E au Maroc est précédée de plusieurs mesures, dont la première est la formation d‘officiers pilotes et techniciens pour se mettre à niveau avec cette technologie et se familiariser au rythme des usages de cette flotte aérienne », notant que « depuis 2020, il y a une formation physique et une formation à distance pour un groupe de pilotes marocains ».

Formation intensive pour les pilotes et techniciens de l’Apache AH-64E des FRA
© @farmarocofficielle

Harfi  a loué l’expertise et l’expérience déjà acquise des officiers pilotes militaires marocains en précisant que,  « Le colonel Khaled Samit est le premier pilote marocain à avoir un certificat d’accréditation pour piloter un avion de guerre Apache, et il a été nommé commandant d’un escadron d’hélicoptères d’attaque, y compris des hélicoptères Apache », ajoutant que « des visites étaient organisées régulièrement vers une division subordonnée à la Garde américaine afin de former des pilotes et techniciens marocains ».

Notre interlocuteur a souligné qu’« il y avait eu également des exercices d’entrainement impliquant des officiers pilotes marocains gradés, à travers des simulations des versions E et D de cet hélicoptère d’attaque Apache ». Il a également souligné que « le Royaume qui s’apprête à recevoir ces hélicoptères de pointe aura, pour ce faire, procédé à la construction d’une base aérienne exclusive pour ce type d’appareil qui est fin-prête pour les accueillir » a-t-il conclu.

Formation intensive pour les pilotes et techniciens de l’Apache AH-64E des FRA Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page