Coupe du monde biennale : Les clubs européens exigent « un accord » avec la Fifa

Après le coup de gueule de l’UEFA sur le projet de la FIFA d’une Coupe du monde tous les deux ans, c’est au tour des clubs européens de faire part de leurs inquiétudes à l’instance mondiale de football.

Les clubs européens ont uni leurs forces pour reprocher à la FIFA d’avoir tenté de faire avancer les plans de Coupes du monde biennales, mettant en garde contre un impact destructeur sur le football mondial.

L’UEFA a déjà exprimé ses inquiétudes concernant le comportement de la FIFA et cela a été repris par l’ECA, qui représente 234 clubs.

L’ECA a déclaré qu’elle soutiendrait une approche plus équilibrée du football interclubs et international en réduisant les cinq fenêtres généralement dans l’année pour que les joueurs soient libérés pour les matchs de l’équipe nationale afin de réduire le fardeau des joueurs.

C’est le manque d’engagement apparent de la FIFA sur le nouveau calendrier international des matches (IMC) requis à partir de 2024 qui inquiète les clubs.

« L’ECA a donc suivi avec une vive inquiétude et inquiétude le lancement par la FIFA de campagnes de relations publiques actives et de nombreux prétextes », a déclaré l’instance du club dans un communiqué, « cherchant apparemment à accélérer les réformes de l’IMC, en particulier l’introduction d’une Coupe du monde biennale ».

Les plans ont refait surface en mai lorsque la fédération saoudienne a proposé nominalement au congrès que la FIFA envisage des Coupes du monde biennales. Les Saoudiens sont devenus l’un des alliés les plus proches d’Infantino, qui a fait des voyages cette année pour voir le prince héritier Mohammed bin Salman.

C’est l’ancien manager d’Arsenal, Arsène Wenger, qui a été déployé pour vendre l’affaire des Coupes du monde tous les deux ans dans son rôle de chef du développement du football mondial de la FIFA.

Il a fait des présentations aux médias devant des instances telles que l’UEFA sur sa vision du calendrier des matches après 2024, qui nécessite l’approbation de l’ECA afin que les clubs libèrent les joueurs pour les tournois.

La FIFA était « à la lumière de l’éventail de décisions et de communications prédisposées … en violation directe et unilatérale de certaines obligations légales », a déclaré l’ECA.

« Outre le manque notable de véritable (voire d’aucune) consultation, et comme de nombreuses parties prenantes l’ont souligné ces derniers jours, les propositions de la FIFA auraient un impact direct et destructeur sur le jeu des clubs, tant au niveau national qu’international », a ajouté l’ECA. .

« En outre, les propositions mettraient en danger la santé et le bien-être des joueurs. Elles dilueraient la valeur et la signification des compétitions de clubs et de pays », estime la même source.

L’ECA a souligné que les plans « diminueraient et entreraient en conflit » avec le football féminin qui perdrait son droit d’organiser des événements au cours d’un été européen sans tournoi masculin.

Coupe du monde biennale : Les clubs européens exigent « un accord » avec la Fifa Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page