Jidar-Rabat Street Art Festival : Les fresques monumentales se multiplient dans la capitale

Jidar-Rabat Street Art Festival a fait son grand retour la semaine dernière, pour sa 6e édition qui se poursuit jusqu’au 26 septembre. L’occasion pour le grand public de découvrir le street art et sa capacité à réenchanter l’espace urbain.

Sur l’un des six murs du Musée d’art contemporain Mohammed VI, ou directement sur des façades dispersées au cœur battant de la capitale, les artistes invités expriment leur propre art.

Les monumentales œuvres murales font désormais partie du paysage. Et chaque année, leur nombre augmente au moment de Jidar. Pour cette sixième édition, ils sont venus des quatre coins du monde (Mexique, Argentine, Japon, France, Espagne) pour s’approprier des murs mis à leur disposition et ce, malgré les difficultés à voyager en cette période de pandémie.

Sur l’immeuble 12, à côté de l’école Idriss Bahraoui (Avenue Haha – quartier Al Youssoufia Rabat) où se croisent voitures, camions et vélos, l’artiste basque Udatxo
a déployé son univers ultra réaliste à l’esthétique très maîtrisée. Tant d’expressivité et tant d’humanité se dégagent de l’œuvre. À peine achevée, elle attire déjà les curieux, comme les connaisseurs.

A voir également, le work in progress du marocain Bakr sur l’avenue Mohamed Zerktouni pour s’en convaincre. Inaugurée mercredi 15 septembre, cette œuvre de 17,50 de hauteur et 10,70 de largeur lui demande pour sa réalisation un travail titanesque – en travaillant avec toute forme de brosses et pinceaux, suspendu à bord d’une nacelle.

Le public pourra également découvrir le travail de Matth Velvet, de Paola Delfín, d’Eru & Emu Hamadaraka ou encore d’Elian Chali. Côté artistes locaux, citons Omar Lhamzi et Imane Droby. Une des six façades du Musée Mohammed VIa été livrée à l’artiste Txemy. Les artistes en herbe y trouveront aussi leur compte.

Cette année, ils seront initiés au muralisme sous les directives de l’artiste plasticien pluridisciplinaire Yassine Balbzioui, du 20 au 26 septembre. Tout un workshop, sobrement intitulé «Matière première», qui se tiendra dans les locaux de l’association D’Arts Louane, pour réaliser le «Mur collectif».

Cette sixième édition de Jidar-Rabat Street Art Festival est marquée par l’arrivée dans l’aventure d’une collaboration avec la Galerie Le Cube – Independent art room pour abriter une rencontre, le 24 septembre à 18h30, avec Elian Chali, institutionnalisée sous le format «Jidar Talks». Une manière de confirmer l’intérêt grandissant pour le
street art.

Depuis son impulsion en 2015, ce festival a grandement contribué à la transformation de la ville lumière, capitale de la culture africaine, en l’un des laboratoires de l’art urbain international en invitant, chaque année, une palette impressionnante de street artistes afin d’enrichir son patrimoine culturel avec des fresques murales.

Jidar-Rabat Street Art Festival : Les fresques monumentales se multiplient dans la capitale Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page