Les partenaires des Accords d’Abraham collaborent à l’ONU

Les partenaires des Accords d’Abraham ont publié ce mercredi une déclaration conjointe aux Nations Unies (ONU) sur les droits de l’homme sur les femmes et la paix.

En effet, Israël s’est joint à Bahreïn, aux Emirats arabes unis et au Maroc pour une déclaration commune lors de la réunion du Conseil des droits de l’homme (HCR) de l’organisme international à Genève, marquant une première pour les pays signataires des accords d’Abraham. En effet, s’agit initiative de coopération officielle au sein des institutions de l’ONU inédite à mettre au profit de ces quatre pays.

La « Déclaration conjointe sur les femmes, la paix et la diplomatie », présentée lors de cette 48ème session ordinaire du CDH par Israël, le Maroc, les Emirats arabes unis et Bahreïn, a souligné la valeur de l’intégration des femmes dans les processus de paix et a appelé à l’augmentation de l’influence des femmes sur les questions de droits humains, de développement durable, de sécurité et de paix, sur la base de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes et la sécurité. Les quatre pays est-il dit ont collaboré avec l’Université de l’ONU pour la paix au Costa Rica sur la déclaration. C’est l’ambassadeur Yusuf Abdulkarim Bucheeri de Bahreïn, Représentant permanent plénipotentiaire auprès des Nations Unies  à Genève qui a présenté la déclaration au nom de ces Etats. « Nous appelons tous les Etats membres à s’engager fermement à faire en sorte que les femmes aient une place à chaque table, qu’elles soient entendues et qu’elles puissent contribuer à trouver des solutions et à prévenir les conflits. Ce n’est qu’alors que nous pourrons avoir une société pacifique et égalitaire », a-t-il déclaré. Il a en outre affirmé, « Nous nous engageons à prendre en compte les expériences des femmes et des filles, vivant à la fois dans des zones de conflit mais aussi dans la paix et la stabilité, et à toujours inclure une perspective de genre, en reconnaissant l’impact unique que différentes situations peuvent avoir sur les femmes et les filles ».

La déclaration aussitôt lue, a été soutenue par 52 États membres, dont les Etats-Unis, le Japon, le Canada, l’Allemagne et l’Australie. Meirav Eilon Shahar, représentant permanent d’Israël auprès de l’ONU et des organisations internationales à Genève, a déclaré que la déclaration conjointe « témoigne de la nouvelle dynamique que nous voulons faire progresser dans notre région et au-delà ». Cette déclaration conjointe a été faite dans le cadre du débat général du Point 3 : Promotion et protection de tous les droits de l’homme, droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, y compris le droit au développement.

« L’initiative est conforme à la volonté et à la nécessité de travailler collectivement et activement pour construire la paix et la sécurité, sur la base des relations entre les personnes et des opportunités, en plaçant les femmes au cœur de l’action pour la consolidation de la paix et la résolution des conflits », a déclaré  pour sa part Omar Zniberambassadeur du Maroc auprès de l’ONU à Genève, ajoutant « Très heureux en tant que délégation marocaine de promouvoir une telle action ».

David Fernandez Puyana, représentant permanent de l’université auprès de l’ONU et de l’UNESCO, a déclaré que la déclaration montre que l’organisation remplit son mandat avec son soutien à la déclaration, « avec une détermination claire à fournir à l’humanité une institution internationale d’enseignement supérieur pour la paix et dans le but de promouvoir parmi tous les êtres humains l’esprit de compréhension, de tolérance et de coexistence pacifique, de stimuler la coopération entre les peuples et d’aider à réduire les obstacles et les menaces à la paix et au progrès dans le monde.

Les pays signataires des accords d’Abraham ont célébré, vendredi dernier, le premier anniversaire de ces accords. Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a tenu virtuellement parlant, une réunion avec ses homologues d’Israël Yaïr Lapid, des Emirats arabes unis, Anwar Gargash, Khalid ben Ahmed al-Khalifah, de Bahreïn et Nasser Bourita pour marquer cette date importante.

Les partenaires des Accords d’Abraham collaborent à l’ONU Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page