USFP : Lachgar s’attend à l’explosion de la majorité et met en garde contre le trio RNI-PAM-PI

Après avoir annoncé s’être rangée dans l’opposition hier soir, l’Union socialiste des forces populaires (USFP) a tenu une conférence de presse ce mercredi 22 septembre durant laquelle son Secrétaire général, Driss Lachgar, s’est déchaîné sur la nouvelle formation gouvernementale composée du RNI, du PAM et du PI. 

Devant la presse au siège de son parti à Rabat, Driss Lachgar a déclaré que l’USFP était le premier parti à être surpris par l’alliance tripartite RNI-PAM-PI, la jugeant « très nuisible essayant d’épuiser toutes les autres organisations politiques ».

Photo : Mounir Mehimdate

Selon le Secrétaire général du parti de la Rose, « la majorité telle qu’elle a été formée, a fait perdre à la politique son sens » se demandant par la même occasion, « comment persuader l’opinion publique nationale, l’alliance d’un parti avec une organisation contre laquelle il s’est battu tout au long de la dernière campagne électorale ?  ».

Lors de cette conférence annonçant le basculement de l’USFP vers l’opposition, Driss Lachgar a exprimé ses « craintes pour la patrie, face à ce trio (RNI-PAM-PI) », s’attendant à ce que « la majorité explose bientôt, puisqu’elle porte en elle toutes les raisons et contradictions », selon lui.

Selon le patron du parti de la Rose, « la coalition gouvernementale a nui au processus démocratique que le pays a célébré le 8 septembre », critiquant par la même occasion le Parti Authenticité et Modernité (PAM) qui, selon Lachgar, « n’étaient pas convaincus que la tendance réformiste moderniste puisse remporter les élections ».

Toujours dans la critique, Lachgar a taclé Abdellatif Ouahbi, SG du PAM quant à sa coordination avec le Parti justice et développement (PJD) de l’Othmani avant les élections, « puisqu’il pensait que les islamistes allaient remporté le scrutin » a-t-il lancé.

Photo : Mounir Mehimdate

Ainsi, Driss Lachgar estime que l’alliance tripartite RNI-PAM-PI, qui forme la majorité gouvernementale, « s’est formée sous le couvert des ténèbres », soulignant que son parti pratiquera l’opposition politique à l’avenir, et ne fera pas attention aux individus.

Tout en confirmant que son parti était en cours de coordination avec l’Istiklal de Nizar Baraka jusqu’au dernier moment des élections, Lachgar a également affirmé que l’USFP était l’allié du RNI tout au long du dernier parcours au gouvernement.

« Ce qui lié notre organisation au RNI, c’était une alliance politique et non une amitié » a tranché le politicien de la gauche, qui était entouré de certains membres du bureau politique de l’USFP, en réponse à une question sur la trahison du RNI à son allié historique qui est le parti de la Rose.

S’agissant des « conflits » qu’a connus la session de l’élection de la mairie de Rabat, Driss Lachgar a déclaré : « Tout ce qui est local, le je laisse aux secrétaires locaux pour le régler. Ils sont plus au courant. Mais les Marocains, de manière générale, savent qui est dans la poubelle de l’histoire ».

Pour conclure, Lachgar a souligné que « les anciens partis ne peuvent jamais être abandonnés au profit du nouveau venu », notant qu’il n’est pas du tout en conflit avec le PAM, et la raison selon lui, reste l’absence d’une thèse institutionnalisée qu’il discutera avec le secrétaire général du PAM, Abdellatif Ouahbi.

USFP : Lachgar s’attend à l’explosion de la majorité et met en garde contre le trio RNI-PAM-PI Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page