Engrais : l’OCP et l’Éthiopie signent un accord pour établir une usine à 2,4 milliards de dollars à Dire Dawa

Le gouvernement éthiopien a annoncé, samedi soir, la signature d’un accord de développement conjoint avec le Groupe OCP pour mettre en œuvre, entre autre, une usine d’engrais à 2,4 milliards de dollars à Dire Dawa, a annoncé le ministère des Finances éthiopien.

Annoncé par un communiqué du ministère des Finances éthiopien, l’accord définitif de développement conjoint d’un mégaprojet a été signé avec le groupe OCP ce 18 septembre. Mais l’accord initial a été conclu au cours de la visite d’une délégation éthiopienne de haut niveau au Maroc, avec à sa tête  Ato Ahmed Shide, ministre des Finances,  accompagné de représentants de l’Ethiopian Chemical Industry Corporation (CIC), de l’Ethiopian Agricultural Businesses Corporation (EABC) et de l’Ethiopian Mineral, Petroleum and Biofuel Corporation (EMPBC).

La visite a permis de parvenir à un accord pour exécuter un accord de développement conjoint visant à établir une joint-venture de droit éthiopien pour la mise en œuvre d’une usine d’engrais locale en Éthiopie. L’accord est basé sur la faisabilité, l’évaluation d’impact conceptuel, environnemental et social et les études hydro et géotechniques qui ont été menées. Selon l’accord, un complexe d’engrais intégré sera établi à Dire Dawa, en utilisant les ressources locales (gaz éthiopien et acide phosphorique marocain).

Mégaprojet maroco-éthiopien à 3,7 milliards de dollars

Le projet disposera d’un investissement initial estimé à environ 2,4 milliards USD au cours de la première phase pour développer une unité de production d’engrais de 2,5 millions de tonnes et qui pourrait atteindre une capacité de production de 3,8 millions de tonnes par an pour un investissement total pouvant atteindre 3,7 milliards USD au cours de la deuxième phase.

Le ministère éthiopien des Finances se dit « fermement convaincu ce projet contribuera de manière significative à répondre à la demande croissante d’engrais de l’Éthiopie (principalement de l’urée et du NPS+). A partir de 2022, les importations d’engrais en Éthiopie représenteront 1 milliard USD, et pourraient potentiellement atteindre 2 milliards USD en 2030 ».

« Le gouvernement éthiopien affirme son ferme soutien à l’agriculture et continue de travailler sans relâche pour trouver des solutions sur mesure aux défis agricoles et industriels du pays », conclut le communiqué éthiopien.

Cet accord conclu au Maroc s’inscrit dans le cadre du mégaprojet signé en novembre 2016 par le Roi Mohammed VI et le Premier ministre de la République fédérale démocratique d’Ethiopie, Hailé Mariam Dessalegn, à Addis Abeba. Il s’agit d’un projet de réalisation d’une plateforme intégrée de classe mondiale pour la production d’engrais en Éthiopie.

Au cours de cette cérémonie de signature en 2016, Mostafa Terrab, PDG du groupe OCP, avait annoncé: « Ce mégaprojet industriel nécessitera un investissement de 2,4 milliards de dollars dans sa première phase, afin de produire 2,5 millions de tonnes/an d’engrais d’ici à 2022. Ce qui rendra l’Éthiopie autosuffisante en engrais, avec un potentiel à l’export. Un investissement additionnel de 1,3 milliard de dollars est prévu d’ici à 2025, pour atteindre une capacité totale de 3,8 millions de tonnes/an d’engrais, pour soutenir la croissance de la demande locale ».

Engrais : l’OCP et l’Éthiopie signent un accord pour établir une usine à 2,4 milliards de dollars à Dire Dawa Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page