Premier League : Liverpool passe devant, Manchester City cale, Everton coule

Net vainqueur de Crystal Palace (3-0) samedi, Liverpool a provisoirement pris la tête de la Premier League, alors que Manchester City a été accroché par Southampton (0-0) et qu’Everton à sombré à Aston Villa (3-0), lors d’une 5e journée où la VAR a joué un grand rôle.

Après leur victoire spectaculaire contre l’AC Milan (3-2) mercredi, pour leur entrée en lice en Ligue des Champions, les Reds ont enchaîné en championnat en battant le club londonien.

Avec 13 points d’avance, ils ont trois points d’avance sur City, neutralisé chez lui par Southampton, et Everton, battu (3-0) à Aston Villa, alors que Manchester United et Chelsea ne passeront à l’action que dimanche.

Parfois bousculés par les Eagles de Patrick Vieira, à l’image des poteaux touchés en tout début de match par les visiteurs, les hommes des Jürgen Klopp ont su capitaliser sur leurs temps forts.

« C’est l’une des victoires 3-0 les plus laborieuses que j’aie jamais vues. On a tout donné », a jugé le coach allemand après la rencontre, « c’est le genre de match qu’il faut savoir gagner quand on n’est pas brillant ».

L’ouverture du score est venue sur le 100e but de Sadio Mané sous le maillot des Reds, juste avant la pause (1-0, 43e). Mohamed Salah (2-0 78e) et Naby Keita, d’une superbe volée (3-0, 89e), ont donné en fin de match une ampleur flatteuse à ce succès.

Cette victoire témoigne néanmoins de la sérénité et de la maîtrise retrouvée de Liverpool, tout en mettant la pression sur ses poursuivants.

La VAR chamboule la Premier league

Après avoir affiché des carences défensives contre Leipzig malgré la victoire (6-3), City a calé offensivement contre Southampton.

Les hommes de Pep Guardiola restaient pourtant sur 16 buts marqués lors des trois dernières rencontres à domicile, mais ils n’ont pas trouvé la solution face à des Saints bien organisés.

Les Citizens n’ont cadré qu’un seul tir lors de ce match, du jamais vu depuis quatre ans et demi en championnat, et un but de Raheem Sterling a été annulé par la VAR pour hors-jeu, au tout début du temps additionnel.

« Nous n’avons pas été bons dans la construction et nous avons perdu beaucoup de ballons parce que nous n’étions pas assez malins et un peu maladroits », a reconnu Guardiola.

La VAR leur aura tout de même évité la correctionnelle quand un penalty et un carton rouge contre le fautif présumé, Kyle Walker, ont été annulés après plusieurs minutes de palabres (62e).

Everton a craqué devant Aston Villa

Co-leader avant cette journée avec trois victoires et un nul au compteur, Everton a décroché en craquant en l’espace de dix minutes à Aston Villa (3-0).

Il ne s’était pas passé grand chose pendant une heure au Villa Park quand le latéral de l’équipe de Birmingham, Matty Cash, a ouvert le score à la suite d’une montée rageuse (1-0, 66e).

Dans la foulée, Lucas Digne, promu capitaine d’Everton, a dévié dans ses cages un corner rentrant en l’effleurant de la tête (2-0, 69e), avant que Leon Bailey ne profite des boulevards dans une défense aux abois pour enfoncer le clou (3-0, 75e).

Une défaite et un retour sur terre sévère pour Everton qui avait affiché de belles promesses, jusque là, sous les ordres de Rafael Benitez.

Arsenal reprend

Après sa première victoire de la saison contre Norwich la semaine dernière, Arsenal a enchaîné à Burnley, sur le même score étriqué (1-0) mais, avec 6 points, les Gunners s’éloignent de la zone dangereuse (13e).

La décision s’est faite sur un coup-franc direct de Martin Odegaard à la demi-heure de jeu, dans un match assez pauvre en occasions nettes.

Là aussi, la VAR a été décisive, annulant un penalty en faveur de Burnley qui aurait pu changer beaucoup de choses, à 20 minutes de la fin.

Burnley reste avant-dernier, avec un seul point pris en cinq journées, alors que Mikel Arteta retrouve un peu de sérénité. En attendant la réception de Tottenham, dimanche prochain, pour le derby du nord de Londres. Ce sera un test d’un tout autre calibre.

Premier League : Liverpool passe devant, Manchester City cale, Everton coule Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page