Les Etats-Unis appellent les pays arabes à normaliser leurs relations avec Israël

Les accords “historiques” d’Abraham sont la preuve que la “paix est possible”, avait indiqué mercredi, le département d’Etat américain, à l’occasion du 1er anniversaire de la signature de ces accords. Aujourd’hui, vendredi 17 septembre 2021, le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a tenu virtuellement parlant, une réunion avec ses homologues d’Israël Yaïr Lapid, des Emirats arabes unis, Anwar Gargash, Khalid ben Ahmed al-Khalifah, de Bahreïn et Nasser Bourita pour marquer le premier anniversaire des accords de normalisation conclus par plusieurs Etats arabes avec l’Etat hébreu.

S’exprimant lors de cet événement qui marque l’anniversaire des accords négociés par les Etats-Unis qui ont inauguré les rapprochements publics entre Israël et plusieurs Etats arabes, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a déclaré que Washington travaillerait à approfondir les relations de longue date d’Israël avec l’Egypte et la Jordanie. « Les Etats-Unis contribueront à renforcer les liens croissants d’Israël avec Bahreïn, le Maroc et les Emirats arabes unis ainsi qu’avec le Soudan et le Kosovo tout en encourageant d’autres pays à normaliser leurs relations avec Israël ». Un aveu de pleine adhésion à la paix et à la coopération à ce que l’ancien président Trump considérait comme l’un de ses principaux héritages en matière de politique étrangère.

« Nous encouragerons davantage de pays à suivre l’exemple des Émirats arabes unis, de Bahreïn et du Maroc. Nous voulons élargir le cercle de la diplomatie pacifique », a déclaré Blinken lors de cette réunion en ligne avec ses homologues. Il a, en outre révélé que les Etats-Unis cherchaient à améliorer les conditions des Palestiniens et à faire avancer les négociations entre eux et les Israéliens. D’autre part, Blinken a déclaré que l’administration américaine soutiendra pleinement les relations d’Israël avec l’Egypte, la Jordanie, Bahreïn, le Maroc et les Émirats arabes unis.

Pour sa part Nasser Bourita, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger a déclaré que les accords d’Abraham ont ouvert la voie à un élan sans précédent entre le Maroc et Israël depuis la signature de l’accord. Il a ajouté que le Royaume attendait des des dizaines de milliers de touristes israéliens qui cette année pour atteindre à l’avenir le million d’Israéliens par an à venir visiter le Royaume.

Le conseiller diplomatique du président des Emirats arabes unis, Anwar Gargash,  a déclaré que l’accord « brise les barrières psychologiques et c’est sa réalisation la plus importante », ajoutant « La région du Moyen-Orient évoluera vers un niveau de coopération qui appelle à la fierté ». Le ministre Bahreïni des affaires étrangères, Khalid ben Ahmed al-Khalifah s’est aligné sur cette position tout en louant les accords d’Abraham qui dit-il seront l’occasion de discuter des moyens d’approfondir les liens et d’édifier une région plus prospère ».

Yair Lapid, le ministre israélien des Affaires étrangères, dans son intervention, a déclaré qu’Israël avait signé un certain nombre d’accords de coopération ces derniers mois avec le Maroc, Bahreïn et les Emirats arabes unis, et a déclaré : « Le club des accords d’Abraham restait toujours ouvert à d’autres pays ». Le diplomate a annoncé qu’il se rendra à Bahreïn plus tard ce mois-ci. Ce sera la première visite d’un chancelier israélien dans ce pays. Cette célébration a été marquée par l’absence du Soudan, dont le nouveau gouvernement a faibli sa position préférant se faire plus discret face à l’opposition publique nationale.

Les Etats-Unis appellent les pays arabes à normaliser leurs relations avec Israël Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page