Les coulisses de la formation du gouvernement par trois partis

La future coalition gouvernementale devrait être composée des partis ayant occupé les trois premières places lors du scrutin législatif du 8 septembre. C’est ce qu’ont confié de hauts responsables partisans ayant pris part aux tractations dans des déclarations à Hespress.

 

À la suite de l’achèvement du premier round des tractations menées le Chef du gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, pour la formation de la future coalition gouvernementale, mercredi 15 septembre, les premières indiscrétions commencent à filtrer.

Immédiatement après la fin du premier round des consultations, des informations concernant les traits de la future coalition gouvernementale ont commencé à se délier quoique discrètement.

Selon des données provisoires obtenues par Hespress Ar, la prochaine coalition sera principalement composée du Rassemblement national des indépendants (RNI), du Parti Authenticité et Modernité (PAM) et du Parti de l’Istiqlal (PI).

Un haut responsable du PAM a confié à Hespress que ce trio entamera, à partir du début de la semaine prochaine, des consultations avancées qui concernent la répartition des portefeuilles ministériels.

La même source a ajouté que « le reste des partis politiques qui ont assisté aux consultations seront en dehors de cette coalition gouvernementale et seront dans l’opposition ».

Un autre haut responsable du Parti de l’Istiqlal (PI) a confirmé dans une déclaration à Hespress Ar cette tendance en soulignant que les grands traits de la coalition gouvernementale sont devenus clairs depuis le premier jour des consultations pour former une majorité gouvernementale.

Les coulisses de la formation du gouvernement par trois partis Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page