L’USFP convoque un CN dimanche pour jauger un éventuel avenir gouvernemental

L’Union socialiste des forces populaires (USFP), s’est pourvu en un communiqué où il est dit que le parti de la Rose convoque son conseil national dimanche 19 septembre 2021.

Une réunion afin de se concerter sur les développements liés aux résultats des élections et pour trancher sur sa participation à la prochaine architecture gouvernementale suite aux concertations avec le Chef du gouvernement désigné, Aziz Akhannouch. L’USFP a également mis en avant les résultats qui ont consacré le retour de l’USFP sur la scène politique nationale et qui consiste en une et non moins importante surprise après la débâcle des Islamistes du PJD. L’USFP a en outre réitéré sa position à savoir celle, « naturelle du parti qui est de contribuer, à travers le pouvoir exécutif, à l’accompagnement de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement, tout en rappelant la recherche ardente de consolider les avancées démocratiques et de renforcer le tissu économique du pays en répondant aux besoins sociaux de sa population.

Le Premier secrétaire de l’USFP Driss Lachgar qui a été reçu lundi par Chef du gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, avait indiqué que cet entretien a constitué l’occasion d’engager « des consultations préliminaires sur notre perception de la situation aux niveaux national et international, et sur ce qui préoccupe le peuple marocain et notre pays en cette conjoncture délicate ». Cela étant, la réunion du Conseil national qui sera surtout consacrée aux résultats du scrutin du 8 septembre et des consultations engagées par le chef du gouvernement désigné, sera également dédiée à l’orientation que le parti devrait prendre en phase avec les décisions issues de son 10ème Congrès. Il est aussi dit, la volonté de l’USFP de faciliter le processus de consultations afin de former le gouvernement, et ce en harmonie avec les messages adressés par les citoyens à travers les urnes et d’une manière à même de garantir la formation d’un gouvernement harmonieux, fort et solidaire qui puisse répondre aux attentes de la société marocaine.

La quatrième place de l’USFP lors du scrutin du 8 septembre parmi les partis qui ont toujours compté dans l’équation politique nationale a été considérée par Driss Lachgar comme une « renaissance » après deux mandats de vote-sanction. Cette année s’est faite sous le signe de la réconciliation, des cadres et des et figures de proue de l’USFP. Il en est sorti, qu’un travail de fond partisan a été réalisé d’où cette vitalité politique retrouvée auprès des électeurs. Sûr dans ses perspectives le parti de la Rose a été l’auteur d’une campagne électorale pour le moins dynamique et mobilisatrice réussie, grâce notamment aux initiatives des organes dirigeants du parti. Les résultats en progrès enregistrés sont la preuve de cette confiance retrouvée. Les Ittihadis ont terminé au pied du podium au quatrième rang sur l’échiquier politique du Royaume, ce qui est déjà en soi une performance. A travers ses femmes, ses jeunes et ses hommes, l’USFP a satisfait outre mesure son engouement pour la chose politique après une longue traversée du désert. Il était serions-nous tentés de dire pour ce parti historique.

L’USFP convoque un CN dimanche pour jauger un éventuel avenir gouvernemental Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page