Tractations : Nabila Mounib décline l’invitation d’Akhannouch

Attendue pour participer quoique pour la forme aux tractations pour la formation de la coalition gouvernementale devant diriger les affaires publiques pour le prochain quinquennat, la Secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU), Nabila Mounib, a décliné l’invitation du chef du gouvernement désigné Aziz Akhannouch.

La SG du PSU, Nabila Mounib, n’a pas daigné faire le déplacement au siège du Rassemblement national des indépendants (RNI) où le Président de ce dernier Aziz Akhannouch recevait les chefs des partis politiques dans le cadre du premier round des consultations politiques pour la formation de la future coalition gouvernementale.

La cheffe du PSU n’a pas respecté la coutume selon laquelle même les chefs de partis qui ne sont pas concernés par la participation au gouvernement viennent féliciter le Chef du gouvernement désigné.

Dans une déclaration à la presse, Aziz Akhannouch a rappelé que le Parti de la justice et du développement (PJD), en la personne de Saad Dine El Othmani, s’est excusé de ne pas pouvoir venir, dans le cadre des tractations pour la formation du nouvel exécutif, de même que la SG du PSU, Nabila Mounib.

Celle-ci a informé le Chef du gouvernement, qu’elle sera dans l’opposition a précisé Aziz Akhannouch dans sa déclaration.

« Directement après ma nomination par le Roi Mohammed VI en tant que chef du gouvernement, et l’honneur qu’il m’a confié pour former le nouveau gouvernement, il y a eu plusieurs consultations cette semaine dont le premier round s’achève ce mercredi« , a déclaré le chef du gouvernement désigné.

Tractations : Nabila Mounib décline l’invitation d’Akhannouch Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page