Ligue des champions: Manchester et le Barça en berne, sans-faute pour Chelsea, la Juve et le Bayern

 

Groupe E: Bayern impérial

FC Barcelone (ESP) 0 – 3 Bayern Munich (GER)

Dynamo Kiev (UKR) 0 – 0 Benfica (POR)

Le Bayern Munich s’est conduit en patron sur la pelouse du FC Barcelone, assurant sa victoire 3-0 grâce à ses vedettes d’attaque Thomas Müller (34e) et Robert Lewandowski (56e, 85e). Pour le buteur polonais, les saisons se suivent et se ressemblent. Après avoir inscrit six buts en quatre matches de Bundesliga, « Lewy » débute sa nouvelle campagne européenne avec un doublé.

Pour le Barça, l’après-Lionel Messi débute très mal, même si la claque infligée par le Bayern est moins spectaculaire que celle subie par les Catalans à l’été 2020 en quart de finale (8-2).

Pour ne pas décrocher d’entrée, les Blaugranas devront se montrer meilleurs lors de la prochaine journée sur la pelouse du Benfica. Les Portugais ont frôlé la catastrophe mardi chez les Ukrainiens du Dynamo Kiev (0-0), encaissant un but dans le temps additionnel… avant qu’il ne soit invalidé pour hors-jeu après recours à l’assistance vidéo.

Groupe F: Ronaldo insuffisant

Young Boys (SUI) 2 – 1 Manchester United (ENG)

Villarreal (ESP) 2 – 2 Atalanta Bergame (ITA)

A 36 ans, la superstar portugaise Cristiano Ronaldo a mis Manchester United sur orbite après seulement treize minutes contre les Young Boys, signant son 135e but (record) en 177 matches en Ligue des champions (record partagé avec Iker Casillas). Les Red Devils ont fêté l’efficacité de l’ancien Turinois, revenu cet été au bercail douze ans après son premier passage doré (2003-2009).

Mais tout est allé de travers ensuite pour les joueurs d’Ole Gunnar Solskjaer, en infériorité numérique après une vilaine semelle d’Aaron Wan-Bissaka (35e) et incapables de se créer la moindre occasion. Les Anglais ont été punis par Moumi Ngamaleu (66e), plus réactif que Raphaël Varane, puis par l’Américain Jordan Siebatcheu (90e+5).

Dans deux semaines, il faudra déjà redresser la barre devant les Espagnols de Villarreal, tenus en échec 2-2 à domicile par les Italiens de l’Atalanta Bergame.

Groupe G: Arbitrage central

Lille (FRA) 0 – 0 Wolfsburg (GER)

Séville FC (ESP) 1 – 1 RB Salzbourg (AUT)

Les deux rencontres du groupe G ont été marquées par des faits d’arbitrage singuliers.

En Andalousie, l’arbitre de Séville-Salzbourg (1-1) s’est distingué en sifflant quatre penalties en première période! Les Autrichiens en ont obtenu trois, mais manqué deux, et Ivan Rakitic a transformé celui obtenu par les Espagnols.

A Lille, le champion de France a cru par deux fois pouvoir faire la différence contre Wolfsburg (0-0), mais l’assistance vidéo a tué ses espoirs. Le but de Jonathan David (48e) a été annulé pour un ballon sorti en touche au début de l’action. Et le penalty accordé dans le temps additionnel (90e+6) a finalement été refusé, la faute allemande ayant été commise à l’extérieur de la surface.

Groupe H: Chelsea de justesse

Chelsea (ENG) 1 – 0 Zenit Saint-Pétersbourg (RUS)

Malmö (SWE) 0 – 3 Juventus Turin (ITA)

Les « Blues » de Chelsea, champions d’Europe en titre, ont assuré le service minimum à domicile face au Zenit Saint-Pétersbourg (1-0). La recrue belge Romelu Lukaku a battu la défense russe sur un solide coup de casque (69e) asséné sur un centre du capitaine Cesar Azpilicueta.

Le départ de Ronaldo et le faux-départ en Serie A (zéro victoire en trois matches) avaient de quoi couper les jambes de la Juventus, mais les Turinois ont retrouvé des couleurs en Suède avec une victoire nette contre Malmö. La doublette d’attaque Paulo Dybala (45e sur penalty) et Alvaro Morata (45e+1) a mis la « Vieille Dame » à l’abri après l’ouverture du score rapide d’Alex Sandro (23e).

Ligue des champions: Manchester et le Barça en berne, sans-faute pour Chelsea, la Juve et le Bayern Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page