Portefeuilles ministériels : Akhannouch fait l’impasse des réunions préliminaires et lance le débat

Un nouveau round des tractations devrait commencer dès la semaine prochaine. Le Chef du gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, devrait commencer à rencontrer les leaders des partis qu’il a choisis préalablement pour faire partie de son équipe afin d’approfondir le débat sur les portefeuilles ministériels.

Alors que le troisième tour des tractations débutera la semaine prochaine, Akhannouch doit rencontrer pour le compte d’un deuxième round la direction du Parti Justice et développement (PJD) ainsi que celle du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), et ce afin de poursuivre ses consultations lancées lundi avec les dirigeants des cinq premiers partis sur le tableau des législatives du 8 septembre.

Le Parti de l’Istiqlal (PI), qui a donné des signaux forts sur sa possible participation au prochain gouvernement, s’est empressé de convoquer son Conseil national pour une réunion samedi prochain.

Le Président du Conseil national du PI, Chiba Maelainin, avait annoncé la tenue d’une session extraordinaire du Parlement du PI par visioconférence le samedi 25 septembre, avant que la date ne soit avancée au 19 septembre.

L’ordre du jour de cette session extraordinaire comprend « l’évaluation des résultats électoraux » et « les perspectives d’alliances politiques ».

Akhannouch, qui a été chargé par le Roi Mohammed VI de former la coalition gouvernementale garde les consultations qu’il mène dans le secret absolu.

Des pronostics s’attendent à ce que le Parti Authenticité et Modernité (PAM) soit exclu du prochain gouvernement après que le Parti Istiqlal ait donné des signaux forts sur son souhait de participer, et ce, bien que le PAM tentait de s’imposer comme un élément clé dans l’équation politique.

Il semble que les portefeuilles de l’Éducation et de la Santé soient parmi les portefeuilles les plus importants qui peuvent causer des complications quant à la formation de la majorité.

Les RNIstes s’accrochent au premier portefeuille, tandis que le Parti Istiqlal tentera d’imposer son point de vue après la tenue de son Conseil national.

Rappelons que les tractations ont débuté hier, lundi, avec la réception par le Chef du gouvernement désigné Aziz Akhannouch du Secrétaire général du PAM, Abdellatif Ouahbi.

Le Président du RNI a également reçu le SG de l’Istiqlal, Nizar Baraka, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, le SG du Mouvement populaire (MP), Mohand Laenser ainsi que le SG de l’Union constitutionnelle (UC), Mohammed Sajid.

Portefeuilles ministériels : Akhannouch fait l’impasse des réunions préliminaires et lance le débat Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page